RMC

Manque de soignants: mise en place d'une formation express dans les hôpitaux

Face à la pénurie de soignants, l'AP-HP met en place des demi-journées de formation pour mettre à niveau des milliers d'élèves infirmiers, des étudiants en médecine ou encore des médecins à la retraite.

Pour faire face à la crise du Covid-19, l'AP-HP a mis en place une formation express pour les soignants qui vont devenir infirmiers en un temps record. En Île-de-France, ce sont prêts de 10.000 élèves infirmiers qui sont appelés en renfort. Mais il y a aussi des étudiants en médecine ou des docteurs à la retraite.

Assis face à leur formatrice, cinq étudiants observent Nadia Zouaoua, cadre de santé-infirmière qui leur rappelle comment faire un garrot. Les apprentis infirmiers, tous déjà issus du domaine médical, n'ont qu'une demi-journée pour ré-apprendre les bons gestes. Suffisant pour leur formatrice.

“On peut appeler ça une formation accélérée. Bien sûr, ils ont tous des connaissances médicales. Ils ont aussi leurs stages où ils ont vu une variété de soins. Seulement, là, c’est un focus sur le soin infirmier”, explique-t-elle.

Sur la base du volontariat

Les étudiants comme Amandine en 5e année de médecine, posent des questions. Volontaire pour intégrer un service de l'AP-HP comme infirmière, elle juge indispensable cette demi-journée de formation.

“C’est quand même mieux que d’arriver et de ne pas avoir pratiqué les gestes depuis cinq ans. C’est pour ne pas mettre les autres en danger et ne pas se mettre en danger”, indique-t-elle. 

George, lui aussi en 5e année de médecine, estime qu'il est de son devoir de rejoindre les services qui en ont le plus besoin. “Oui, c’est clair qu’on a envie de rejoindre les troupes. C’est important d’avoir quelques bases avant d’arriver dans les services”, indique-t-il.

Comme eux, sont 40.000 soignants qui ont rejoint la réserve sanitaire depuis le début de la crise.

Nicolas Ropert avec Guillaume Descours