RMC

Municipales: quelles leçons tirer des résultats?

En pleine pandémie de coronavirus, les Français se sont rendus aux urnes. Avec beaucoup d'abstention et des résultats divers selon les partis.

Dans le contexte très particulier d'épidémie de coronavirus et d'annonces restrictives sur la vie publique, les Français qui se sont déplacés pour voter ont privilégié la continuité. Beaucoup de maires sortants ont été réélus, comme Gérald Darmanin à Tourcoing et François Baroin à Troyes.

Une situation qui profite aux partis les mieux implantés localement: les socialistes sont bien placés à Paris, à Dijon et à Lille, et les candidats LR sont en réussite à Nice ou à Limoges.

Mauvaise soirée pour LREM

A l'inverse, mauvaise soirée pour La République en marche, plombée par de nombreuses dissensions. Ses candidats arrivent souvent en 3e position, comme à Paris, voire 6es, comme à Marseille.

Le Rassemblement national devrait conserver la dizaine de villes conquises en 2014, si, bien-sûr les élections sont maintenues, ses candidats sont déjà réélus à Hénin-Beaumont et à Fréjus, mais le parti de Marine Le Pen aura du mal à en gagner d'autres.

Et enfin, ce sont les grands vainqueurs de cette élection si particulière: belle percée pour Europe Ecologie Les Verts, qui réalise un gros score à Lyon et qui arrive en tête à Strasbourg et Grenoble.

Victor Joanin (avec J.A.)