RMC

"On a envie de manger autre chose que des pâtes!": pourquoi ces Français sont prêts à attendre 3 heures dans des "drives" McDonald's

Certaines enseignes de restauration rapide ont pu rouvrir leur vente à emporter causant des files d'attente de parfois plus de trois heures.

Vous l'avez peut-être remarqué à côté de chez vous ou sur les réseaux sociaux, certains restaurants McDonald's ont rouvert leurs portes. C'est le cas uniquement pour la vente à emporter pour une soixantaine d'établissements à travers la France dont la moitié en Île-de-France.

Ces réouvertures ont parfois amené à des scènes à peine croyables avec des embouteillages monstres. La direction de la chaîne de fast-food assure que les règles de sécurité sont néanmoins parfaitement respectées et que l'entreprise est simplement victime de son succès.

"Tout le monde a envie de manger autre chose que des pâtes"

Mais certains syndicats de l'entreprise ne partagent pas cet avis. C'est ce que nous avons constaté en Seine-et-Marne. Une longue file d'attente de plusieurs dizaines de voitures s'étend autour du McDonald's de Moissy-Cramayel. Jordane venu avec deux proches, repart les bras chargés de "Double Cheese".

Tous n'ont pas encore cette chance. Melvin patiente lui à quelques mètres du drive depuis 40 minutes. Le jeune homme a déjà fait la queue la veille pour un hamburger. Sans succès.

"Il y avait trop de monde, et là aujourd'hui pareil ils doivent être débordés. Dans la queue c'est un peu chacun pour sa pomme. Tout le monde a envie de manger autre chose que des pâtes. Mais c'est vrai que c'est un peu du n'importe quoi quand même."

Installée dans sa voiture, Magdalena attend avec 2 de ses 4 enfants. Cette mère de famille n'imaginait pas voir autant de monde.

"On fait le maximum pour faire plaisir aux enfants. On espère juste qu'il y aura moins de monde. Et Maman elle en a marre de faire la cuisine tous les jours, deux fois par jour, elle n'a plus d'idées, donc voilà !"

Force ouvrière: "Plutôt pas favorables à l'ouverture par rapport aux moyens mis en oeuvre pour travailler dans de bonnes conditions"

La direction de McDonald's reconnait avoir été surprise par l'afflux de clients en début de semaine mais elle assure que désormais tout est rentré dans l'ordre. Beaucoup de salariés sont au contraire inquiets de venir travailler dénonce Lyes Abdi, délégué central FO McDonald's.

"On est plutôt pas favorables à l'ouverture par rapport à la pandémie, par rapport à la sécurité des salariés, par rapport aux moyens mis en oeuvre pour travailler dans de bonnes conditions."

Pour le géant américain, la réouverture de certains "drives" est une expérimentation afin d'être prêts dès le 11 mai prochain pour la levée du confinement.

Nicolas Ropert et Benajmin Pelsy