RMC

"On va faire la fête, Covid ou pas": pour le Nouvel an, un Français sur dix ne respectera pas les consignes sanitaires

Alors que le gouvernement avait annoncé une soirée sans couvre-feu le 31 décembre pour permettre aux Français de fêter le changement d'année dans la limite du raisonnable, le nombre élevé de cas de contaminations pourrait changer la donne.

Faut-il sacrifier le réveillon du Nouvel An au profit de Noel? Le premier ministre Jean Castex devrait donner des précisions sur la question ce soir à 18 heures.

Car malgré la pandémie, un Français sur dix prévoit de ne pas respecter la consigne des six adultes et adolescents à table pour le Nouvel an, selon un sondage Elabe pour BFMTV.

Alors, faut-il réveillonner coûte que coûte? Dans les rues parisiennes les avis sont partagés. Pour certains, cette année, le Nouvel an passe au second plan. La crise sanitaire les a refroidis et n'auront pas le cœur à la fête.

"Clairement, je rentre à la campagne chez mes parents et je vais le fêter avec une seule copine donc pas de risque. Honnêtement, je ne sais même pas si j’ai envie de le fêter ce Nouvel an. Il y a une raison sanitaire aussi parce que je pense qu’on en a marre d’être confinés, on a envie que ça cesse".

"C’est monotone de rester chez soi pour le Nouvel an"

Son 31 décembre, Valentin, lui, le prévoit dans la grande maison d'un de ses amis... il l'assure, ils seront prudents: "Nouvel an avec des amis, en comité réduit. On va essayer de faire attention aux mesures barrières mais après toutes ces épreuves du Covid, on a quand même un peu envie de s’amuser. C’est quand même l’occasion, une fois dans l’année de voir ses amis, de reconnecter avec ses proches et profiter tout simplement".

Profiter c'est bien l'objectif de Romain. Cette année, sur Paris, voici son programme: "Faire la fête, ça c’est sûr. Le tout, dans la bonne humeur et la joie. On ne va pas rester à la maison, ça c’est sûr. C’est monotone de rester chez soi pour le Nouvel an. Il faut commencer la bonne année donc Covid ou pas, ça ne change pas".

D'autant que Romain à l'habitude des grosses soirées de Nouvel an. L'année passée, son réveillon, c'était à Las Vegas.

Maxime Lévy (avec C.P.)