RMC

Parrainages : Les Sages « ont manqué de courage »

Parrainages : Les Sages « ont manqué de courage »

Parrainages : Les Sages « ont manqué de courage » - -

Le vice-président du FN Louis Aliot dénonce le « manque de courage du Conseil Constitutionnel », après le refus des Sages de rendre anonymes les parrainages des élus, indispensables pour se présenter à l’élection présidentielle. Marine Le Pen, elle, estime qu'« il n'y a plus de fonctionnement démocratique en France. »

« Une décision qui manque de courage » : ce sont les mots du vice-président du Front national Louis Aliot, après que le Conseil constitutionnel a débouté la demande du FN de rendre les 500 parrainages des élus anonymes. Ceux-ci resteront donc publics.

Du nouveau mardi prochain

« On voit bien qu'à partir du moment où le président de la République et un certain nombre d'autorités avaient pris position pour dire qu'ils étaient contre, on voyait mal le Conseil constitutionnel (...) prendre position contre le pouvoir », a ajouté Louis Aliot.

« Une défaite pour les maires de petites communes »

De son côté, Marine Le Pen estime qu' «il n'y a plus de fonctionnement démocratique dans notre pays. Le Conseil constitutionnel a remis les clefs du fonctionnement démocratique aux deux grands partis », l'UMP et le PS. Sur BFMTV, la candidate du FN a constaté: « C'est une défaite pour les centaines de maires de petites communes qui attendaient du Conseil constitutionnel qu'il ait le courage de mettre fin à un système utilisé par les deux grands partis au détriment des autres candidats.»

430 parrainages pour le FN

Interrogée sur l'avancée de sa course aux parrainages, Marine Le Pen a répondu : « Nous en sommes à 430 parrainages, c'est donc assez peu, ce ne sont que des promesses, ce n'est pas suffisant pour nous rassurer.» Louis Aliot a par ailleurs annoncé être en mesure, dès mardi prochain, de révéler le nombre de promesses de signatures récoltées par le FN.

La Rédaction