RMC

Pass sanitaire: les lieux de loisirs font grise mine après un mois d'application

Un mois après l'instauration du pass sanitaire à l'entrée des lieux de loisirs et de cultures, les parcs d'attractions, les cinémas ou les théâtres, constante une baisse de leur fréquentation.

A l'entrée de La Mer de Sable, parc d'attraction au nord-est de Paris, 3 agents de sécurité vérifient les pass sanitaires des visiteurs: "On a appelé avant pour savoir si ça retardait l'entrée et on nous a rassurés", raconte une visiteuse. "Il y a quand même un peu de file d'attente parce qu'ils sont obligés de vérifier le pass sanitaire", tempère une autre. "Quand on a vu la foule, on s'est dit 'heureusement que tout le monde à son pass', se félicite encore une autre.

Pourtant, le parc connaît une baisse de fréquentation témoigne au micro de RMC son directeur Antoine Lacarrière: "La fréquentation est en baisse de 30% fin juillet et peut-être de 15% début août. Ce qui est étonnant c'est que le chiffre d'affaires est quasiment-identique à l'année dernière. Ça s'explique par le fait que les gens qui viennent dépensent plus d'argent que d'habitude".

"Ça a tendance à se redresser dans les parcs les plus importants"

Mais l'ensemble des parcs de loisirs n'est pas déserté nuance Arnaud Bennet, président du syndicat national des espaces de loisirs, d’attractions et culturels: "Ça a tendance à se redresser dans les parcs les plus importants avec une fréquentation proche de celle d'une année de référence comme 2019. En fait les gens anticipent et arrivent à s'organiser avec le pass sanitaire"

Les cinémas, eux aussi soumis au pass sanitaire depuis un mois, souffrent. Responsable d'un cinéma à Montreuil, Stéphane Goudet rapporte avoir perdu un tiers de son chiffre d'affaires: "On a tous pensé que l'attrait des films de Cannes allait permettre de tirer la fréquentation vers le haut. Mais la mise en place du pass sanitaire a entièrement coupé les ailes à ce mouvement". L'ensemble de la profession redoute un nouveau coup dur avec la mise en place du pass sanitaire pour les enfants de de 12 à 17 ans fin septembre.

>> A LIRE AUSSI - "Il m'a soulevé par le cou et m'a poussé": le directeur d'un parc d'attractions agressé après avoir refusé un client sans pass sanitaire témoigne sur RMC

Fanny Boucaud (avec G.D.)