RMC

Plomb autour de Notre-Dame: Paris veut rassurer sur la santé des enfants

Un peu plus de 3 mois après l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, les habitants du quartier sont inquiets.

La mairie de Paris a assuré et rassuré jeudi qu'il n'y avait "aucun risque pour la santé" des enfants dans les écoles autour de Notre-Dame.

Les prélèvements des taux de concentration de plomb après l'incendie de la cathédrale effectués dans ces établissements ne justifient "aucune alerte", a affirmé Arnaud Gauthier, sous-directeur de la santé à la mairie de Paris, se défendant d'avoir passé sous silence toute pollution, trois mois après l'incendie.

"De nouvelles mesures vont être réalisées durant l'été" ainsi qu'un "nettoyage approfondi" et "aucune crèche ou école ne rouvrira s'il y a un risque", a-t-il rassuré, au cours d'une conférence de presse commune avec l'Agence régionale de santé (ARS) Île-de-France, la Préfecture de police et la Direction régionale des affaires culturelles d'Île-de-France.

"S'il y avait le moindre risque, non seulement les écoles n'auraient pas rouvert mais ne rouvriraient pas à la rentrée", a renchéri le premier adjoint de la maire de Paris Emmanuel Grégoire,

L'incendie de la cathédrale gothique vieille de plus de 850 ans, le 15 avril, a provoqué la fusion de plusieurs centaines de tonnes de plomb qui se trouvaient notamment dans la charpente de la flèche et de la toiture.

Une exposition chronique à des niveaux trop élevés de plomb, par inhalation ou par ingestion, peut entraîner des troubles digestifs, une perturbation du fonctionnement des reins, des lésions du système nerveux ou encore des anomalies au niveau de la reproduction.

La rédaction de RMC (avec AFP)