RMC

Port du masque au travail: sur RMC, Laurent Pietraszewski précise les modalités de contrôle

Le port du masque va devenir obligatoire dans les entreprises, y compris dans les open-spaces à partir du 1er septembre. L'inspection du travail pourra effectuer des contrôles pour vérifier le respect de la mesure.

À partir du 1er septembre, il faudra travailler masqué. La ministre du Travail a annoncé lundi aux partenaires sociaux que le port du masque au travail serait obligatoire à la rentrée. Ce sera aux entreprises de faire respecter cette règle, elles devront aussi fournir des masques à leurs employés. En cas de non-respect de cette règle, les salariés s'exposeront à des sanctions disciplinaires, alors que 24% des foyers de contamination sont situés en entreprise selon Santé Publique France. Et l'inspection du travail veillera et procédera à des contrôles impromptus promet le ministère du Travail.

Sur RMC mardi, Laurent Pietraszewski, le secrétaire d'Etat en charge des retraites et de la santé au travail, rappelle que "l’employeur a une responsabilité en matière de santé et de sécurité. La première entité de contrôle c’est l’entreprise elle-même", ajoutant que les bonnes solutions ont été trouvées "partout, en respectant la distanciation physique et les mesures barrières".

"Les inspecteurs ont d’abord un rôle de conseil"

Et des contrôles sont prévus: "Il existe une inspection du travail qui est déjà à la tâche. Il y a plus de 43.000 contrôles qui ont été effectués depuis le début de la crise sanitaire. Lorsqu'il y a eu des manquements constatés, il y a eu des mises en demeure et l'on en recense plus de 350 à ce jour", précise le secrétaire d'Etat.

Mais les inspecteurs ne se transformeront pas en police du masque: "Les inspecteurs ont d’abord un rôle de conseil. C’est très utile pour l’employeur qui n’a pas toujours la capacité de voir ce qu'il se passe dans son entreprise. Quand c’est nécessaire, ils font des observations, ils font des mises en demeure et ils sanctionnent. Il n'y aura rien de nouveau au 1er septembre, ils feront les mêmes contrôles que d'habitude", promet Laurent Pietraszewski.

Le télétravail "reste recommandé", assure la ministre Elisabeth Borne, notamment dans les "zones de circulation active du virus" qui ajoute que des dérogations sont possible en fonction de l’évolution sanitaire et des typologies de locaux d’entreprise. Le nouveau protocole de port du masque en entreprise, sera rédigé d'ici à la fin du mois pour une application au 1er septembre au plus tard.

Guillaume Dussourt