RMC

Portable retiré à cause des ondes: "C'est un PhoneGate, des millions de téléphones vont devoir être rappelés"

Pour la première fois, un portable a été retiré du marché car il dépasse le seuil sanitaire des ondes émises. Un premier rappel qui pourrait ouvrir une boîte de Pandore selon le Dr Marc Arazi.

L'opérateur Orange a été contrait de rappeler un téléphone émettant trop d'ondes. Il s'agit du téléphone à clapet Hapi 30 de la société Française Mobiwire qui dépasse donc la norme autorisée en termes d'ondes électromagnétiques. C'est la première fois qu'un téléphone portable est rappelé en raison du niveau trop élevé d'exposition aux ondes électromagnétiques auquel il expose ses utilisateurs.

C'est l'Agence nationale des fréquences qui a imposé ce rappel à Orange, mais d'autres rappels pourraient suivre car l'ANF renforce ses contrôles. Depuis quelques mois l'organisme peut infliger des amendes à l'encontre des fabricants de portable ne respectant pas les normes d'émission. 

"Il faut absolument retirer un certain nombre de téléphones"

Un médecin, le Pr Marc Arazi, a voulu lancer l'alerte et attirer l'attention sur ce qu'il estime être un scandale sanitaire.

"Nous avions alerté les ministres Hulot (Transition écologique) et Buzyn (Santé) il y a près un an en disant qu’il faut absolument retirer un certain nombre de téléphones. En fait ce n’est pas un téléphone, ce sont va être des millions de téléphones qui devront être retirés, des dizaines de millions à l’échelon européen."

"Nous avons été surexposés depuis 20 ans deux à dix fois les seuils à ne pas dépasser"

Ce scandale porte un nom, le PhoneGate, un terme utilisé par une journaliste du Monde il y a un an et demi, et aurait de graves conséquences sur la santé.

"Nous savons aujourd’hui de façon claire et formelle que nous avons été surexposés depuis plus de 20 ans de deux à dix fois les seuils à ne pas dépasser. On sait maintenant que l’on est devant une faillite complète de la réglementation internationale. On a testé les téléphones de manière totalement irréaliste au détriment de la santé des individus".

3 millions de Français souffrent d'hypersensibilité aux ondes

Les risques sur la santé seraient connus de manière de plus en plus précise, et sont assez inquiétants. Une première étude américaine du National toxicolgy program, un test sur des rats a montré que ça provoquait des cancers notamment du coeur et du cerveau.

"Cela montre l'importance de réévaluer le risque qu'il y a pour la santé. En France, selon l'Anses (Angence nationale de sécurité sanitaire et environnementale) qui rappelle que 5% de la population souffre d'électro-hypersensibilité, soit 3 millions de Français. Et une étude anglaise a montré que le niveau de Glioblastome, un cancer du cerveau très agressif, la pire saloperie que l'on puisse avoir, a doublé en 40 ans."
J.A. avec Bourdin direct