RMC

Que faut-il manger pour rester en forme malgré le confinement ?

Les Français se sont rués sur les pâtes et le riz, mais achètent très peu des légumes et des fruits. Un problème alors qu'une grande partie de la population ne peut plus faire de sport.

La France n’en a pas fini avec le confinement. Vendredi le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé que celui-ci allait être prolongé pour deux semaines de plus au moins. Les Français devront donc encore rester chez eux jusqu’au 15 avril minimum.

Et cette prolongation du confinement pose une question que va-t-on encore bien pouvoir manger. En effet, dès l’annonce du confinement, avec ces mots, “nous sommes en guerre”, prononcés à plusieurs reprises dans une allocution du président de la République, Emmanuel Macron, nombre de personnes se sont précipités dans les supermarchés pour faire des stocks. Pâtes, riz, conserves, ces rayons sont souvent vides dans les magasins. Pourtant les étalages de fruits et légumes eux ne sont pas pris d’assaut comme le regrette le docteur Christian Recchia. 

“La consommation de fruits et légumes a chuté totalement. Et ça, c’est une très grave erreur. Il est très important de remettre à l’honneur des plats culturels comme la saucisse-lentilles, ou encore les légumes secs. En effet, il faut augmenter la part de légumes secs que sont les haricots blancs, les fèves, les lentilles. Mais ce stock de légumes secs dans les magasins ne baissent pas”, constate-t-il. 

Il explique que le vrai problème lors du confinement, c’est que les Français n’ont pas d’activité physique, qu’ils s’ennuient et qu’ils grignotent. “C’est pour ça qu’il est important, pendant les repas de manger à satiété”, explique-t-il.

Un goûter à base de fruits 

Pour cela, il faut que les repas soient pris à heure régulière, bien mastiquer la nourriture et que le repas sur minimum 40 minutes. 

“Si on veut manger à 16 heures un goûter, il faut manger un fruit ou verser du fromage blanc dans une coupelle, couper des lamelles de pommes, de brosser du chocolat noir sur les pommes, c’est sublime. Mais attention, pas de Nutella”, met en garde Christian Recchia.

Malgré tout, il estime qu’il est possible de se faire plaisir même sans Nutella. “Il est possible de se faire un hamburger maison, avec des frites et c’est bien mieux que de manger du Nutella. Mais le problème de ce confinement qui va durer six semaines, c’est que la France va être dodue. On va prendre une onctuosité de 4 à 5 kilos. Donc il faut augmenter la consommation de légumes secs, de poisson, de poulet et de fruits”, ajoute le médecin. 

Christian Recchia avec Guillaume Descours