RMC

Quel est le mystérieux virus qui frappe la Chine?

La Chine a annoncé lundi un troisième mort et près de 140 nouveaux cas du mystérieux virus, analogue au Sras, alimentant d'autant les inquiétudes à quelques jours des grands chassés-croisés du Nouvel An chinois.

Dans l'aéroport de Hong Kong, les passagers s’interrogent sur la progression du virus. En tout cas cela rappelle un très mauvais souvenir à ce hongkongais: "Nous avons eu une épidémie de Sras à Hong Kong en 2003, avec des centaines de morts. Et ce virus ressemble à celui du Sras, donc je suis inquiet".

Parti de Wuhan, dans le centre de la Chine, trois cas de ce nouveau virus ont déjà été détectés à l'étranger, dont 1 au Japon. Ceann Wong arrive justement de Tokyo: "Nous sommes inquiets quand il faudra retourner là-bas. Je crois qu'ici la plupart des Hongkongais sont inquiets, mais les messages de prévention ne sont pas largement diffusés".

Troisième mort ce lundi

La Chine a fait état lundi d'un troisième mort. Dimanche, 17 nouveaux cas ont été annoncés par les autorités sanitaires, dont trois sont présentés comme "graves". Le virus a probablement contaminé des centaines de personnes de plus que le chiffre officiel, selon des scientifiques d'un centre de recherches de l'Imperial College à Londres, qui affirment que 1.723 personnes contaminées est un chiffre bien plus probable.

Plusieurs pays prennent des mesures de précaution pour éviter toute contamination. Aux Etats-Unis, les passagers venant de la zone contaminée vont être examinés, comme l'explique Nancy Messonnier, directrice du centre américain pour l'immunité et les maladies respiratoires: "Nous examinons les passagers arrivant aux Etats-Unis depuis Wuhan, parce que nous voulons détecter ce virus rapidement. Le plus tôt nous détectons le virus, le mieux nous le comprendrons, et le mieux nous pourrons protéger la population."

Pour le moment trois aéroports effectuent ces tests, à New York, San Francisco et Los Angeles.

Un nouveau type de coronavirus

La souche incriminée est un nouveau type de coronavirus, une famille comptant un grand nombre de virus. Ils peuvent provoquer des maladies bénignes chez l'homme (comme un rhume) mais aussi d'autres plus graves comme le Sras (syndrome respiratoire aigu sévère).

Hautement contagieux, ce virus avait tué quelque 650 personnes en Chine continentale et à Hong Kong en 2002-2003. Lors de la pandémie, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait vivement critiqué la Chine pour avoir tardé à donner l'alerte et tenté de dissimuler l'ampleur de la maladie.

Les symptômes du Sras ressemblent à ceux d'une pneumonie, avec une fièvre élevée et divers problèmes respiratoires.

Romain Cluzel