RMC

Redémarrage des usines PSA: "Se déconfiner pour fabriquer des voitures, ce n'est pas prioritaire"

Le groupe PSA va-t-il rouvrir ses usines en France après les avoir fermé il y a deux semaines à cause de l'épidémie? Plusieurs audits ont été lancés hier. Les syndicats s'opposent à une reprise avant le pic de l'épidémie.

Depuis une dizaine de jours, plus aucune boîte de vitesse ne sort de l’usine PSA de Valenciennes. Mais pour combien de temps ?

Les syndicats d’une seule voix ou presque s’opposent à la reprise du travail. Cédric Brun est délégué CGT: "Business is business et c'est vraiment à l'encontre de la santé des salariés parce qu'on considère qu'en pleine pandémie où on demande aux Français d'être confinés, ce serait vraiment un coup de poignard dans le dos donné aux soignants de devoir redémarrer des usines comme les nôtres. Se déconfiner pour fabriquer des voitures, ce n'est pas prioritaire".

Plusieurs réunions prévues avec les syndicats

Jean-François Cloarec, responsable technique, délégué CFE-CGC, se montre plus ouvert: "Il nous est simplement demandé de remettre en tension les lignes, de s'assurer que les lignes sont en état de marche".

Pour lui, les mesures sanitaires mises en place par la direction permettent de reprendre l’activité: "Ces bonnes pratiques ont été mises en place en Chine et on les adapte sur notre site. Ces méthodes ont fait leurs preuves. Pour entrer sur le site, on doit se laver les mains, mettre des gants et un masque".

La reprise ne pourra se faire qu’avec l’aval des syndicats. Une réunion a lieu ce mardi matin et une autre la semaine prochaine pour fixer la date d’une éventuelle reprise.

Pauline Delevoye et Lionel Top