RMC

Rentrée des classes: comment gérer au mieux le sommeil de ses enfants avant le retour à l'école?

Après les longues vacances, c'est le temps de la rentrée des classes. Notre Expert Christian Recchia nous dévoile quelques conseils pour optimiser cette rentrée en gérant au mieux son sommeil.

Après plus de deux mois de vacances voire plus avec la fermeture des écoles dû au confinement, bon nombre d’enfants n’ont plus l’habitude de se coucher tôt et de se lever tôt pour aller à l’école le lendemain matin. Problème: la rentrée des classes, c’est ce lundi. Alors, dès ce soir, il est préférable - si ce n’est pas déjà fait - de coucher ses enfants très tôt affirme notre docteur Recchia sur RMC.

"Au niveau du sommeil, il faut que les enfants, dès ce soir, aillent se coucher à 21 heures pour avoir au moins 3 nuits à peu près correctes avant de commencer le travail. Et, dans les trois premières semaines de la rentrée, chers parents, bataillez pour que vos enfants soient endormis au plus tard à 21h30. Car ensuite vont arriver les devoirs. Et, ce que je crains, c’est qu’à partir de novembre il y ait une vague profonde de Covid où, là, les enfants vont être perturbés psychologiquement".

Se coucher tôt et manger léger

Si des gestes simples existent pour permettre de trouver le sommeil plus rapidement comme ne pas regarder des écrans avant d’aller se coucher, il est possible aussi de se tourner vers une alimentation faible en calories.

"Le soir, on mange du poisson, on s’offre deux yaourts dans lesquels vous coupez des lamelles de fruits avec quelques pépites de chocolats dessus. C’est bon ! Le yaourt vous apporte du calcium, des protéines, de l’eau, ça vous aide pour le transit digestif".

"Du coup, dès 23h, poursuit le docteur Recchia, vous avez un estomac qui est libre pour aller bien dormir. Souvent, le problème, c’est qu’on mange trop lourd le soir, les enfants dorment mal et regardent leur téléphone. Savoir manger le soir, c’est une façon de mieux dormir donc de mieux préserver son immunité donc d’éviter des pathologies chroniques".

Christian Recchia (avec Maxime Trouleau)