RMC

"Rien que d'ouvrir une bouteille d'eau...": l'appel à l'aide d'Amandine atteinte d'une neuropathie

Atteinte d'une neuropathie, Amandine est handicapée et peine à descendre les escaliers qui mènent à sa chambre. Pour améliorer son quotidien, elle aimerait avoir un monte-escalier, un appareil qui coûte entre 7000 et 10.000 euros et que ses parents ne peuvent financer. Les équipes de "RMC s'engage pour vous" se sont emparées du dossier.

Amandine a 20 ans. C’est une jeune fille souriante, pleine de vie mais qui souffre dans sa chair. Elle est atteinte d’une neuropathie, une maladie très handicapante. Elle est contrainte de se déplacer en fauteuil tant les douleurs sont intenses. Et en septembre, une ostéoporose, qui fragilise ses os, est venue compliquer encore un peu plus son quotidien.

"Rien que le fait d'ouvrir une bouteille d'eau, c'est un mouvement dur pour moi et je dois demander à quelqu'un de le faire", raconte Amandien à RMC.

"La nuit je me réveille souvent avec de fortes douleurs, ma mère est obligée de me masser, de me donner un médicament et de me consoler aussi parce que c'est dur pour moi. À travers mon sourire je ne le montre pas mais à l'intérieur de moi je sens la difficulté de plus en plus dure par rapport à l'évolution de ma maladie", alerte-t-elle.

"Quand elle rentre, elle monte dans sa chambre et elle ne bouge plus"

Quand elle n’est pas à l’école le matin pour préparer son BTS commercial, elle est dans sa chambre à l’étage. Monter et descendre les marches est une véritable épreuve, impossible à accomplir sans l’aide de ses parents Catherine et Roland, qui n’ont pas les moyens de déménager, ni de financer un monte-escalier:

"Chaque fois qu'elle monte on est derrière pour pas qu'elle ne bascule. Quand elle rentre, elle monte dans sa chambre et elle ne bouge plus", raconte Roland. "Elle aimerait encore descendre mais elle sait bien qu'elle est obligée de m'appeler, elle ne veut pas m'appeler alors qu'avec un monte-escalier, elle peut monter avec sa béquille".

Un appareil trop cher et des aides insuffisantes

Un monte-escalier coûterait entre 7 et 10.000 euros. Des aides existent bien, mais elles ne couvriraient que 50% des frais et les demandes prennent du temps, au moins 4 mois. Du temps qu’Amandine n’a pas.

RMC a sollicité les fabricants de monte-escaliers. L’un d’eux a été particulièrement touché par son témoignage. L’entreprise Handicare a donc accepté d’offrir à la jeune fille le monte-escalier dont elle a tant besoin ! Handicare fournit le dispositif et son entreprise partenaire Facon de Valenciennes prend en charge gratuitement l’installation. Ils ont rendez-vous lundi prochain chez la famille pour lancer le projet.

Amélie Rosique, Maryline Ottmann, Elise Denjean et Joanna Chabas