RMC

Sa femme de 35 ans emportée par le Covid-19 en quelques jours, le témoignage de Karim sur RMC

TEMOIGNAGE RMC - Karim, 36 ans, a expliqué comment le Covid-19 a rapidement emporté sa femme. Il tient à alerter que ce n'est "pas qu'une grippette".

"J'ai toujours l'impression que je vais me réveiller d'un coup et que ce n'est pas réel".

Karim, 36 ans, n'en revient pas que sa femme, Aurélie, 35 ans, est morte après avoir contracté le coronavirus cette semaine. Sur RMC, il témoigne de sa tristesse et souhaite passer un message de prudence aux Français. 

"Ca s'est passé super rapidement, elle a commencé à avoir les premiers symptômes le mercredi. Et entre le mercredi et le dimanche ce n'était qu'une grippe. Je savais que si c'était ce virus il fallait faire attention et essayer de ne pas aller aux urgences. J'essayais de la rassurer. Elle avait des fièvres, des maux de gorge, des toux mais rien d'alarmant. J'essayais de lui dire que ce n'était pas forcément le virus.
Entre-temps, elle passe son test, la plateforme l'a contactée le dimanche pour lui dire que finalement c'était ça. Puis on s'est fait tester avec nos enfants de 9 et 11 ans. Le dimanche, ça lui a mis un petit coup car elle pensait ne pas l'avoir choppé. Jusque-là, tout n'allait pas trop mal.
Dans la nuit de lundi, malheureusement, elle n'allait pas bien du tout avec des douleurs à la poitrine, au bras gauche. On a appelé les urgences, elle a été prise en charge. Puis, je n'ai pas vu le temps passer entre le moment où on a appelé et le moment où on m'annonce son décès... J'ai l'impression que je vais me réveiller et que ce n'est pas vrai."

"Il faut que les Français se rendent compte que ce n'est pas une grippette"

Aide-soignante à l'hôpital de Mâcon, il assure qu'elle était très à cheval sur l'hygiène et les gestes barrière.

"Elle faisait super attention, elle faisait le ménage tous les jours. Fallait prendre sa douche, nettoyer les poignées de portes... (...) Je salue tout le personnel soignant, ils ont un rythme de malade, ils ne peuvent plus continuer comme ça, ils sont débordés."

Il aimerait que pour elle, les gens fassent attention.

"Je voudrais faire comprendre à tous les Français que ce qu'on entend, qu'il n'y a que les anciens qui disparaissent, là c'est le cas typique (du contraire) et je voulais absolument témoigner. Aurélie est partie, j'aurais pu partir. Il faut que les Français se rendent compte que ce n'est pas une grippette. Je veux que tout le monde soit au courant de ce qu'il se passe."
J.A.