RMC

Situation critique dans les Ehpad: "La France est en retard dans ce secteur depuis 20 vingt ans!"

Sur RMC ce lundi matin, le leader du syndicat des directeurs d'Ehpad confirme les difficultés du secteur alors que le ministre de la Santé a lancé un appel aux renforts ce dimanche.

"Je fais un appel, notamment dans les Ehpad nous avons besoin de renfort. Nous avons des postes ouverts, des postes financés qui ne sont pas pourvus", a lancé dimanche le ministre de la Santé Olivier Véran sur RTL.

Un appel que ne peut que soutenir Romain Gizolme, directeur de l'association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA). Invité d'Apolline Matin ce lundi sur RMC, il regrette toutefois que cette appel soit lancé en plein milieu d'une crise majeure alors que le secteur avait alerté depuis plusieurs années ses difficultés de fonctionnement.

"Effectivement, nous avons les plus grandes difficultés à recruter"

"Il y a deux ans à l'occasion d'une grève dans le secteur, nous avions dit que le secteur arrivait à un point de rupture. Aujourd'hui nous sommes à ce point de rupture. Effectivement, nous avons les plus grandes difficultés à recruter, ce qui était déjà le cas dans un secteur notoirement en sous-effectif. Mais maintenant nous avons des difficultés à retenir les personnes qui travaillent dans le secteur. Aussi bien en établissement qu'en service à domicile."

Le problème s’était manifesté au printemps puisque l’absentéisme avait atteint jusqu’à 60% entre les arrêts maladie et les démissions. 35.000 volontaires étaient alors venus renforcer les Ehpad. Mais la crise sanitaire n’a fait qu’aggraver une situation pré-existante.

"La France a pris un retard considérable en matière d'aide aux personnes depuis vingt ans"

En 2018 déjà, un rapport de la direction de la recherche et des statistiques montrait que 50% des établissements privés et près de 40% des établissements publics rencontraient des difficultés de recrutement. Un Ehpad sur 10 ne réussissait pas à pourvoir des postes de coordinateur ou d’aide-soignant vacants depuis plus de six mois.

"Nous sommes dans une situation d'urgence", poursuit Romain Gizolme. La France a pris un retard considérable en matière d'aide aux personnes âgées depuis vingt ans en ne faisant pas les investissements qui permettaient d'améliorer les conditions de vie des personnes âgées mais aussi les conditions de travail de ces professionnels.
Aujourd'hui la crise a accentué tout ça. Si le ministre fait cet appel c'est qu'il faut que nous disposions de bras. Nous sommes un secteur à flux tendu tout au long de l'année. Il faut agir sur la revalorisation des salaires, redonner du sens à ces métiers pour faire en sorte que le secteur soit plus attractif et agir sur les effectifs. C'est ça l'urgence."
J.A. avec AFP