RMC

"Un niveau jamais atteint depuis 10 ans": l'Établissement français du sang appelle au don face à la pénurie

Le sang manque dans les hôpitaux français. L'Établissement français du sang estime à 10.000 le nombre quotidiens de dons nécessaires pour endiguer la pénurie.

Une situation inquiétante. Les réserves de sang sont au plus bas alerte l’Établissement français du sang (EFS) qui appelle au don : "Nous avons atteint un stock d’environ 82.000 poches de sang, ce qui est le stock le plus bas depuis 10 ans", explique sur RMC le président de l’EFS François Toujas alors qu’il faut au moins 100.000 poches pour avoir un niveau de réserve suffisant.

"La distanciation, les gestes barrières et le confinement ont eu un effet négatif sur la mobilisation. Nous sommes aujourd’hui dans un effet ciseau puisqu’alors que nous avons une baisse du nombre de stock nous avons une augmentation de l’activité hospitalière qui nécessite l’utilisation de plus de produits sanguins", déplore François Toujas.

Pas de don dans les universités et les entreprises

L’EFS estime qu’il faudrait 10.000 dons par jour pour répondre aux besoins des patients alors que l’activité hospitalière n’est plus soutenue. Or, depuis le début de l’épidémie et le confinement, les opérations de don du sang dans les entreprises et les universités ont été suspendues. L’EFS aimerait que les employeurs "facilitent le don de leurs salariés" et demandent aussi aux étudiants de venir donner leur sang au sein de collectes mobiles ou des maisons du don.

Lors de don, le port du masque est obligatoire, la distanciation physique et les mesures d’hygiènes sont renforcées. Enfin, les personnes ayant eu des symptômes de Covid-19 doivent attendre 28 jours après leur disparition pour donner leur sang, précise l’établissement français du sang.

G.D.