RMC

Vacances: dans les villes de taille moyenne, on s'attend à un afflux

A Carcassonne, idéalement située entre Montpellier et Toulouse, deux métropoles en zone d'alerte maximale, le vacances de la Toussaint s'annoncent touristiques.

Ce vendredi sonne le début des vacances scolaires de la Toussaint. La question qui se pose: comment concilier vacances et limitation des risques face au Covid-19 ?

Pour profiter d’un dîner en tête à tête, d’un séjour dans un hôtel pendant les vacances en pleine crise sanitaire, la solution se trouverait dans les zones qui ne connaissent pas le couvre-feu et qui sont encore peu touchés par le virus?

A l’hôtel de la Cité dans la cité de Carcassonne, en pleine cité médiévale, dans cet hôtel restaurant de prestige, depuis quelques heures, le téléphone sonne beaucoup plus souvent et les réservations affluent.

"Je mesure la chance"

Ici, il est possible de dîner très tard, contrairement à Toulouse et Montpellier, touchées par le couvre-feu. Régis Chanel est chef-pâtissier à l’hôtel de la Cité.

"Moi, je mesure la chance qu’on a en fait d’être entre deux métropoles, nous ne sommes pas concernés pour l’instant par les mesures de couvre-feu"

A l’hôtel de la cité, les vacances de la Toussaint devraient permettre d’accueillir de nouveaux clients en raison de cette situation très particulière comme le souligne Emile Viciana, le directeur général de l’établissement.

"Je ne peux être que solidaire et je sais que les grandes métropoles vont souffrir de ce couvre-feu, mais nous on continue à maintenir le cap. On va essayer d’accueillir le mieux possible toute cette clientèle qui va sans doute venir, de Toulouse, de Montpellier ou de grandes améliorations"

Distanciation, gestes barrières sont les maîtres-mots dans ce grand hôtel, le masque est également obligatoire à l’intérieur de la cité.

Jean-Wilfrid Forquès (avec J.A.)