RMC

VIDÉO - "Ne plus utiliser les autistes comme une insulte": Estelle interpelle Emmanuel Macron

Estelle, 23 ans, a pris le micro et s'est adressé au milieu du gymnase de la petite ville d'Etang-sur-Arroux.

C'est à vous de vous exprimer!": Emmanuel Macron a appelé un millier de jeunes rassemblés autour de lui jeudi en Bourgogne à se saisir du grand débat, une consultation qui prépare "l'avenir de la France", et à s'intéresser à la politique.

"Au fond, ce que nous avons à faire, c'est inventer le pays dont nous voulons, ni plus ni moins", a lancé le chef de l'Etat en introduisant la discussion dans le gymnase de la petite ville d'Etang-sur-Arroux (Saône-et-Loire).

Durant les quatre heures et demi du débat, les mains n'ont cessé de se lever pour l'interpeller dans l'assistance, composée d'un millier de lycéens, d'étudiants ou d'apprentis de 15 à 25 ans venus des quatre coins du du département.

Ces interventions ont souvent été applaudies et l'émotion a saisi le gymnase lorsque un garçon et deux jeunes filles ont témoigné de leur handicap, notamment la dyslexie, et du harcèlement à l'école.

Estelle, 23 ans, a ainsi pris la parole pour sensibiliser l'assemblée sur l'autisme: "On va parler de cette spécificité. Elle est très mal considérée en France. Je voudrai parler de cela car il y en a beaucoup qui sont exclus, moqués et stigmatisés".

Elle interpelle alors le chef de l'Etat: "Faites remonter l'info: il ne faut plus utiliser les autistes comme insulte! S'il vous plait, on arrête maintenant!"
Xavier Allain