RMC

Sécurité du G7 à Biarritz: le maire évoque des "mécanismes d'indemnisation en cas de perte pour les commerçants"

-

- - -

Si le maire de Biarritz reste confiant quant aux pertes supposées des commerçants pendant le G7, il a assuré que des mécanismes d'indemnisation étaient à l'étude.

Branle-bas de combat à Biarritz. La ville du Pays basque accueille du 24 au 26 août le G7, la réunion internationale entre les chefs d’Etat de sept pays (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni plus des représentants de l’Union européenne). Pour l’occasion, le centre de Biarritz, placé sous très haute surveillance, se barricade drastiquement.

Un cauchemar pour les commerçants de la ville qui craignent déjà de fortes pertes alors que le sommet à lieu en pleine saison touristique. Sur RMC ce vendredi, le maire MoDEM de la ville, Michel Veunac, a assuré que la municipalité étudiait des solutions financières en cas de perte de chiffres d’affaires.

"Je pense qu'ils ne perdront pas de chiffre d'affaires"

Il a tout d'abord tenu à rassurer les commerçants qui selon lui redoutent "l'infiltration de casseurs et de black blocks", se disant confiant sur le dispositif de sécurité conséquent.

"La deuxième inquiétude des commerçants c'est de perdre du chiffre d'affaires. Je pense qu'ils n'en perdront pas mais s'ils en perdaient, nous avons étudié des mécanismes d'indemnisation", a expliqué l'élu.

"Un sommet réussi est un contre-sommet réussi"

"C'est une grande fierté même s'il y a des inconvénients et un certain nombre de désagréments pendant ces trois journées là. Il y aura beaucoup de retombées économiques qui ont déjà commencé. Les deux zones protégées représentent un quart de la ville", a tenu à tempérer Michel Venac.

Alors qu'un contre-sommet doit avoir lieu dans le même temps à 25 km de Biarritz réunissant près de 25.000 personnes, le maire de la ville a estimé qu'il était "important" de le laisser s'exprimer. "Un sommet réussi est un contre-sommet réussi", a conclu l'élu.

Deux zones de protection seront mise en place pendant le sommet La première, la zone 1, ou zone rouge, sera interdite à la circulation et aux piétons non accrédités. Les véhicules seront tolérés dans la zone 2, la zone bleue, à condition d'avoir obtenu une autorisation préalable, et les piétons devront présenter un badge.

Le découpage des zones de sécurité pendant le G7 à Biarritz
Le découpage des zones de sécurité pendant le G7 à Biarritz © Image Mairie de Biarritz
Guillaume Dussourt