RMC

Seriez-vous capable de vous passer des réseaux sociaux? Ca fait débat sur RMC

Ce mercredi marque la 7ème édition de la "Journée mondiale sans Facebook". Avec deux milliards d’utilisateurs à travers le monde, 33 millions en France, les réseaux sociaux ont envahi nos vies et ils sont de plus en plus décriés.

C’était il y a deux mois. Un ancien cadre haut placé de Facebook déclare alors face caméra qu'il est "hors de question de mettre cette merde dans les mains de mes enfants". Même Mark Zuckerberg, le patron de Facebook en personne, reconnaît que son réseau social n’est pas à conseiller aux enfants trop jeunes. Et pourtant, ils y sont tous ou presque. 

Aujourd'hui, les réseaux sociaux sont partie intégrante de la vie des plus jeunes (et un peu moins) avec deux milliards d’utilisateurs à travers le monde, 33 millions en France. Dans le détail, 77% des 13-19 ans ont un compte Facebook. 57% sont inscrits sur Snapchat. Evidemment, il n’y a pas d’âge pour les réseaux sociaux. Chaque Français y passe en moyenne un heure et demi chaque jour. En priorité sur son smartphone, outil possédé par 8 Français sur 10.

Marie est Community Manager. C’est elle qui gère l’activité numérique et la présence sur les réseaux sociaux de plusieurs clients. Autant vous dire qu’elle est ultra-connectée. Pour elle, c’est quasiment impossible de s’en passer:

"J'ai fait une déconnexion totale cet été, j'ai passé une semaine sans portable... et j'en rêvais la nuit! Dans la journée, je n'avais pas le réflexe de chercher mon téléphone dans la poche, j'étais dans un autre contexte, dans la forêt, dans la nature, etc. Mais la nuit, mon inconscient me rappelait le téléphone. Je me suis dit qu'il y avait une vraie addiction".

Une addiction qui touche désormais 6 détenteurs de smartphone sur 10. Un chiffre qui grimpe à 84% chez les 15-25 ans. Ça porte un nom: la nomophobie, la peur d’être séparé de son téléphone, et donc des réseaux sociaux. Il existe maintenant des stages de déconnexion pour soigner les plus accros.

Thierry Le Fur en a fait sa spécialité. Et il nous livre quelques conseils ce matin:

"On peut réguler d'une part, les notifications automatiques sur son smartphone, par exemple. Deuxièment, repérer le podium ou le "top 10" des personnes qui vous envoient trop de messages. Troisièment, avec cette "Journée sans Facebook", faire un break".

Autre conseil: remplacer votre addiction par une autre. Mais dans tous les cas, il vous faudra beaucoup de volonté. 41% des Français préfèrent se passer de sexe plutôt que de leur téléphone.

Matthieu Rouault & X.A