RMC

Situation des migrants à Paris: "C'est devenu totalement ingérable"

Ian Brossat est adjoint PCF à la mairie de Paris, en charge de l'hébergement d'urgence appelle l'Etat à agir de toute urgence et à ordonner l'évacuation.

Une vaste coalition d'associations et de syndicats a lancé un cri d'alarme jeudi sur la situation des 2.400 migrants vivant en campement à Paris, appelant l'Etat à agir "d'urgence" pour éviter des "drames" et "un grave problème d'ordre public". 

"Les différents acteurs du secteur de l'urgence sociale présents sur les lieux constatent une dégradation très importante, jour après jour, de l'état sanitaire et psychologique de cette population", affirment les dirigeants d'associations dont France terre d'asile, la Fédération des acteurs de la solidarité (Fas), Emmaüs ou la Fondation Abbé Pierre.

Sur RMC, Ian Brossat, adjoint PCF à la mairie de Paris, en charge de l'hébergement d'urgence, appelle l'Etat à agir de toute urgence: "La situation est devenue totalement ingérable. Elle est problématique sur un plan humanitaire: les personnes qui vivent là sont dans des conditions indignes. Il y a aussi des problèmes d'ordre public avec, parfois, des violences extrêmes entre ces personnes. Il est temps que l'on sorte de cette situation lunaire où l'Etat se dérobe de ses propres responsabilités. J'appelle le ministre à faire preuve de responsabilité pour trouver enfin une solution à cette situation hors de contrôle".
Juliette Droz & X.A