RMC

30 jours de grève pour Gauthier, conducteur de RER: "On ira jusqu'au bout, jusqu'au retrait de la réforme"

Nouvel épisode de grève à la SNCF. Pour les salariés grévistes les répercussions de la grève commencent à se faire sentir sur les fiches de paie.

13e jour de grève à la SNCF depuis début avril. Les salariés grévistes sont eux aussi obligés de s'organiser et d'anticiper les répercussions de la grève sur leurs salaires.

RMC a rencontré Gauthier qui est en grève depuis le 3 avril, date de début de la mobilisation. Ce conducteur de RER n'a pas quitté le piquet de grève depuis début avril. Une mobilisation totale qui va lui coûter cher, décomptée sur sa prochaine fiche de paie: "On a des fiches de paie en décalé. J'en suis à 30 jours de grève, ça risque de faire une fiche de paie de mai très difficile: 600 euros si la prime du mois d'avril n'est pas trop dégueulasse.

"On se serre la ceinture"

600 euros au lieu de 2.400 habituellement, mais Gauthier a anticipé, il a mis de côté et se serre la ceinture depuis 1 mois: "On se serre la ceinture, on réduit les dépenses, on mange des pâtes, on sort moins. L'argent que l'on va perdre si cette réforme passe, sera bien supérieur à quelques mois de grève".

Ce n'est donc pas l'argent qui fera faiblir sa détermination: "On n'a pas le choix, on est face à un gouvernement qui ne veut rien lâcher et on ne va rien lâcher. Ce serait encore plus idiot d'avoir fait un mois de grève et de finalement lâcher sans rien gagner. Maintenant qu'on est parti, on est parti jusqu'au bout et on ira jusqu'au retrait".

Gauthier compte sur les caisses de grèves et les cagnottes en ligne pour l'aider un peu à tenir, bien conscient que cela ne remplacera pas son salaire.

Jean-Baptiste Bourgeon (avec P.B.)