RMC

5h40 pour faire Paris-Lille en TGV: "C'est scandaleux" s'agace une passagère

Les 260 passagers du train ont subi deux avaries coup après coup.

Normalement, ils auraient dû mettre un peu plus d'une heure... Un TGV parti jeudi soir de Paris est arrivé vendredi à Lille au petit matin avec cinq heures de retard en raison d'une panne qui a conduit le mécanicien de bord à transférer les passagers d'une rame à l'autre.

Les 260 passagers sont arrivés dans une seule rame vers 4h45, selon la compagnie. Ils étaient partis un peu avant 22h30 de la Gare du Nord.

Juste avant d'arriver à Arras, "le train a eu un problème sur la conduite générale qui gère le système de freinage", "il s'est arrêté, le mécanicien a pu réparer mais il y a eu une 2ème avarie" , a expliqué la SNCF. Le mécanicien a fini par "isoler la première rame et est reparti vers Paris avec tous les voyageurs dans une rame". Il a ensuite fait demi-tour à un aiguillage pour repartir vers Lille, a complété la compagnie ferroviaire.

Pour Lindsay, sur RMC, "c'est scandaleux".

La jeune femme s'agace: "Ils ont eu de la chance que ce n'était pas un train avec des enfants et des personnes âgées. Il y a eu d'abord un souci d'aiguillage. Selon les informations qu'on a eu dans le train, pour éviter que ça gèle, ils ne peuvent plus mettre des bonbonnes de gaz parce qu'on les pique. Je ne comprends pas comment, avec des conditions climatiques qui ne sont pas non plus extrêmes, qu'on arrive à des blocages pareils!"

Parmi les passagers, "deux femmes enceintes ont été prises en charge par la sécurité civile sur place. Une personne a également fait un début de malaise avant d'être prise également en charge" selon l'opérateur. "On n'a pas pu ravitailler les voyageurs mais des mesures ont été prises, comme le remboursement intégral ou un petit déjeuner à l'arrivée" explique-t-on. 

Certains passagers ne pouvant s'alimenter ou se rafraîchir ont manifesté leur agacement en direct sur les réseaux sociaux.

Xavier Allain