RMC

Aménagement de l'aéroport de Nantes: "Nous allons résister et déposons un recours au Conseil d'État"

Aménagement de l'aéroport de Nantes: "Nous allons résister et déposons un recours au Conseil d'État" annonce Jean-Claude Lemasson, maire de Saint-Aignan-Grandlieu sur RMC

Aménagement de l'aéroport de Nantes: "Nous allons résister et déposons un recours au Conseil d'État" annonce Jean-Claude Lemasson, maire de Saint-Aignan-Grandlieu sur RMC - RMC

Jean-Claude Lemasson, maire de Saint-Aignan-Grandlieu, ville située aux abords de l'actuel aéroport de Nantes-Atlantique, ne décolère pas de la décision du gouvernement sur Notre-Dame-des-Landes.

Un homme en colère. Durant toute la journée de mercredi, avant l'annonce d'Edouard Philippe de renoncer à la construction du nouvel aéroport de Notre-Dame-des-Landes, Saint-Aignan-Grandlieu, 3900 habitants, a retenu son souffle. C'est le bourg le plus proche de l’aéroport actuel, situé dans l'axe de l'unique piste de l'aéroport Nantes-Atlantique. Les premières maisons sont situées à 1,2 kilomètres des pistes seulement. Aujourd'hui, entre 4 et 12 avions survolent l'école chaque heure.

"Visiblement la résistance et l'illégalité priment dans ce pays"

Sur RMC, Jean-Claude Lemasson, le maire de la commune, ne décolère pas de la décision du gouvernement. Evoquant une nuit difficile, il annonce qu'il souhaite résister:

"Je ne crois pas un seul instant au prolongement de la piste de Nantes-Atlantique. Emmanuel Macron et Edouard Philippe ont pris une décision sur des hypothèses totalement faussées. Il n'est pas question de prolonger une piste d'un kilomètre de long sur ma commune. Faire croire aujourd'hui qu'il y aura moins de bruit demain à Saint-Aignan-Grandlieu est une hérésie totale. Nous allons nous organiser, visiblement la résistance et l'illégalité priment dans ce pays, on va imaginer faire un peu la même chose de notre côté. Dans le droit, nous allons déposer ce matin un premier recours au Conseil d'État, afin de faire respecter le droit européen sur la protection des riverains dans les zones aéroportuaires, ce que ne respecte pas l'Etat français. Nous allons nous réunir avec les élus et la population pour voir de quelle manière aller plus loin encore".

En juin 2016, les habitants de Saint-Aignan-Grandlieu ont dit oui à plus de 70% pour le transfert de l'aéroport vers Notre-Dame-des-Landes. 

X.A avec JJ. Bourdin