RMC

"C'est d'une débilité unique": le coup de gueule d'un auditeur de RMC contre le blocage du 17 novembre

Un auditeur a ironisé sur "la superbe initiative" des gilets jaunes, assurant qu'on détruisait la planète au fur et à mesure et qu'une hausse des taxes était peut-être "un juste retour des choses".

Le rassemblement du 17 novembre organisé par les gilets jaunes approche, alors que 650 lieux de blocage des routes notamment, ont été recensés jusqu’à présent. Invité de Jean-Jacques Bourdin mardi matin, Eric Drouet, l'un des instigateurs du mouvement a dû faire face à ses opposants

"Je voudrais féliciter monsieur Drouet et sa superbe initiative. Je trouve ça d’une débilité unique de vouloir bloquer tout le pays", a assuré à l'antenne de RMC Adrien, un auditeur mécontent du blocage annoncé. "Je suis à la maternité et ont doit ressortir le 17. On va être bloqué parce que des gens intelligents ont décidé qu’il fallait bloquer toute la circulation au lieu d’enquiquiner vraiment ceux qu’il fallait enquiquiner", a-t-il notamment expliqué.

"On détruit la planète au fur et à mesure"

"Les taxes, qu’elles soient justifiées ou pas justifiées, on détruit la planète au fur et à mesure donc qu’on se fasse taxer sur le carburant, pourquoi pas. C’est peut-être un juste retour de faire un effort là-dessus. Et puis ce n’est pas parce qu’on va gagner 2 ou 3 euros à la pompe à essence que tout de suite on va devenir plus riche".

"Je ne suis pas dans le haut du panier et pourtant je ne me plains pas", a-t-il conclu laissant Eric Drouet sans voix. Des manifestations sont prévues partout en France ce samedi 17 novembre pour protester contre la hausse du prix des carburants et plus généralement la hausse des taxes.

Vers une grève des PV ?

Le mouvement des gilets jaunes prévoit le blocage de barrières de péages et d'axes routiers ainsi que de stations-services. En plus de ces blocages, il est recommandé de ne pas payer par carte bancaire, de ne pas acheter de tabac ou d'alcool. Le syndicat Unité-SGP-Police-FO, a annoncé son soutient et veut entamer une grève des PV.

Mardi matin sur le plateau de RMC, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a demandé à ce qu'il n'y ait aucun blocage ce jour-là, assurant que "partout où il y aura un blocage, et donc un risque pour les interventions de sécurité et aussi la libre-circulation, nous interviendrons".

Bourdin Direct (avec G.D.)