RMC

"C'est obligatoire!": le plaidoyer du docteur Christian Recchia pour le port du casque à vélo

Lui-même cycliste, le docteur Christian Recchia demande à tous les amateurs de vélos de mettre un casque pour éviter de graves accidents.

Plébiscitée par de nombreux habitants des grandes villes en France, particulièrement pendant l’épidémie de covid-19 et alors que l’été commence, la pratique du vélo n’est pas à l’abri des accidents. Et si les ventes ont doublé depuis le déconfinement, il faut rester vigilant. En 2016, 162 personnes sont mortes dans un accident de vélo. Rien qu'à Paris, le nombre d'accidents de vélo a augmenté de 63,3 % sur les premiers mois de 2019.

Ecologique et permettant de faire du sport, le vélo nécessite d’être pratiqué en toute sécurité notamment avec un casque : "Quand j’étais jeune je faisais 9000 kilomètres de vélo par an pendant trente ans sur tous les cols français. J’en faisais mais sans casque, jusqu’au jour où j’ai perdu mon premier ami qui s’est fracassé le crâne contre un arbre", témoigne le docteur Christian Recchia, expert santé de RMC.

Le praticien demande donc à tous les pratiquants de vélo de mettre un casque : "Le port du casque, c’est obligatoire !". Il regrette ainsi que la mesure ne soit pas requise notamment à Paris, rappelant avoir échangé avec un adjoint de la maire qui ne souhaitait pas rendre obligatoire cette pratique. Et le médecin ne s’arrête pas là, demandant aux élus d’arrêter de construire des trottoirs à angle droit, dangereux pour les cyclistes et aussi les motards.

G.D.