RMC

Cinq choses à savoir sur le Superéthanol-E85

C'est un chiffre RMC. Les installations de boitiers pour convertir votre voiture essence au bioéthanol sont en hausse: + 33 % rien que pour ce premier semestre 2021 par rapport à toute l'année 2019.

Vous connaissez le Sans plomb 95 ou 98? Le gazole? Mais connaissez vous le bioéthanol, ce carburant produit à base de céréales et de betteraves? On compte aujourd'hui en France 140 000 automobilistes qui roulent avec ce biocarburant. 

Et c'est un chiffre RMC qu'on vous dévoile ce matin. Les installations de boitiers pour convertir votre voiture essence au bioéthanol sont en hausse: +33% rien que pour ce premier semestre 2021 par rapport à toute l'année 2019.

Mais qu'est-ce que ce carburant plébiscité par les automobilistes français avec quelques 340 millions de litres en un an? Voici cinq infos à connaître: 

Comment ça se fabrique?

Le Superéthanol-E85, c’est en fait le carburant issu du jus de betterave. Dans un litre, il y a entre 15 et 35% de Sans-plomb 95, et le reste - jusqu’à 85% - est du bioéthanol. Un carburant vert conçu à partir des plantes et des végétaux. Le principe est d’extraire le sucre contenu dans les céréales et dans la betterave, de le fermenter, puis de le distiller pour obtenir le bioéthanol. Il est ensuite incorporé à l’essence par les pétroliers pour obtenir le superéthanol.

Toutes les voitures sont compatibles?

Quasiment: huit voitures sur dix. Il faut installer un boitier sous le capot pour convertir le moteur. Il y en a 13 reconnus par l’Etat entre 700 et 1.400€, encadré depuis 2017. Mais il existe des subventions pour faire la conversion et même pour payer la nouvelle carte grise.

Est-ce vraiment moins cher?

Il est moins taxé: 0,69€ le litre en moyenne. Le calcul est vite fait: pour une voiture qui fait 8 litres au sang, on économise plus de 800€ par an. Le boitier est vite amorti, explique la Fédération de l’Automobile. "C’est le carburant du pouvoir d’achat", disent les professionnels du secteur.

Est-ce que c’est bon pour l’environnement?

La question divise. Les industriels assurent qu’il émet en moyenne 50% de CO2 et 90% de particules fines en moins par rapport au sans-plomb. Mais les défenseurs de la planète remarquent qu’il est produit à partir de cultures agricoles qui contribuent à la déforestation.

Reste un point: on n’en trouve pas partout. 

1.740 stations-services, soit environ une sur six du parc total, distribuent ce Superéthanol. Mais c’est de plus en plus: 634 nouvelles pompes ont été inaugurées en plus sur un an dans le pays.

Romain Poisot (avec J.A.)