RMC

"Connerie" sur les réquisitions, "mensonge" sur les salaires: Philippe Martinez répond au gouvernement et à Total

Philippe Martinez, le secrétaire général de la CGT, a répondu au gouvernement et à Total ce jeudi sur RMC-BFMTV, lors du "Face à face" avec Apolline de Malherbe.

Les réquisitions, "une connerie" selon Philippe Martinez

"(Emmanuel Macron sur le retour à la normale la semaine prochaine ?) Je ne sais pas pourquoi il dit ça. Ça peut se faire plus tôt si la direction de Total accepte de rouvrir des négociations, ce que nous demandons depuis plus de dix jours, et si le gouvernement appuie plus fort. Le fait que le gouvernement, en même temps, ait réquisitionné des salariés chez Exxon, n’a pas contribué à apaiser le climat social. On ne peut pas d’un côté dire ‘ce n’est pas à nous de négocier’ et en même temps faire en sorte que la négociation ne puisse pas aboutir avec ces réquisitions de salariés. J’ai dit à Mme Borne et à son cabinet, quand ils m’ont annoncé qu’ils allaient réquisitionner : ‘Vous faites une connerie’. Texto. La situation aurait pu se détendre dès hier soir. Le fait de réquisitionner, ça a mis le feu aux poudres. (..) Le référé est déposé. En 2010, la France a été condamnée par l’OIT. Nous considérons que c’est comme une décision de justice."

Le bonus annoncé par Total, "de la communication"

"Les salariés, partout en France, demandent des augmentations de salaire. Une négociation, ce n’est pas une annonce du PDG ou du directeur des RH. On se met autour de la table, on discute, on trouve une solution. Là, ça s’appelle de la communication. C’est aux salariés (de répondre). Le conflit porte sur les augmentations de salaire. (…) La revendication qui est sur la table, c’est 10%. Négocions ! Quand il y a un problème, au lieu d’envoyer les gendarmes chez les salariés, on discute.

Le "mensonge" sur les salaires chez Total

"On a accusé les salariés, de façon mensongère, de toucher 5.000 euros par mois. C’est encore une provocation. Dans la branche pétrochimie, il y a trois coefficients de la grille qui démarrent en-dessous du Smic. (Le salaire moyen) C’est autour de 2.600 euros net pour les opérateurs. Dire que chez Total, un ouvrier gagne 5.000 euros, c’est un mensonge. Et ça a été relayé par le gouvernement. C’est encore pour diviser les Français. Tout ce qui a été dit par le gouvernement n’a pas arrangé la situation. (…) Le PDG de Total s’est augmenté de 52%. Et ce n’est pas 5.000 euros, son salaire."

L’appel à étendre le mouvement

"Nous appelons à amplifier ces mouvements de grève. Il faut que dans toutes les entreprises, on discute d’actions, et généraliser les grèves. Nous allons prendre la décision aujourd’hui d’un appel. Nous allons proposer qu’il y ait un nouvel appel à la grève et aux manifestations la semaine prochaine dans toutes les entreprises, dans le public et dans le privé. La journée de mardi est sur la table. Tous les syndicats des lycées professionnels appellent à la grève mardi."

LP