RMC

"Dupin Quotidien": pourquoi les SUV cartonnent

Le salon de l'automobile de Genève ouvre ses portes cette semaine. Et les stars de ce salon ce sont… les SUV. S'ils cartonnent, ces véhicules ont toutefois des défauts, Marie Dupin.

"Les SUV ce sont ces 4X4 de ville qui sont en fait plutôt un croisement entre 4X4 et monospace. Certains SUV ont 4 roues motrices, mais sur route on n'utilise pas le mode 4X4 qui consomme beaucoup plus de carburant. Mais surtout il y a plus d'espace à l'intérieur donc c'est idéal pour les familles. Les SUV ont un look plus moderne que celui des monospaces et il y a un sentiment sécurisant. Du coup ces véhicules sont en pleine explosion sur le marché automobile puisqu'ils représentent désormais un tiers des ventes en Europe, et même 37% l'an dernier en France alors qu'ils ne représentaient rien il y a 10 ans!

Les constructeurs font tout pour promouvoir les SUV

Et ils y ont tout intérêt. Les SUV permettent de faire de jolis bénéfices puisqu'ils se vendent entre 15 et 25% plus cher qu'une berline. Les berlines qui ne cessent de perdre du terrain d'ailleurs puisque les ventes européennes de berlines traditionnelles devraient baisser de 8% cette année, tandis que celles des SUV coupés devraient au contraire progresser de 14,4%. Pourtant ces véhicules roulent davantage au diesel que la moyenne, ce qui peut à terme poser problème puisque la technologie diesel est en perte de vitesse à cause bien sûr du problème de la pollution.

D'ailleurs SUV sont plus polluants que les berlines

Oui et d'ailleurs les émissions de CO2 émises par les voitures neuves l'an dernier sont reparties à la hausse et ce n'est pas un hasard. C'est clairement lié à la croissance des SUV. Même si les constructeurs ont commencé à réduire la taille des moteurs. Il y a aussi de plus en plus de modèles avec des moteurs hybrides essence-électrique, mais pour continuer à progresser les constructeurs devront réussir absolument à adapter ces véhicules au tout électrique. Mais ça n'est pas gagné parce que la hauteur des SUV pénalise l'aérodynamique et donc la capacité d'autonomie sur les voies rapides."

Marie Dupin