RMC

"Dupin Quotidien": voyage en avion, comment se faire indemniser?

Le trafic aérien français vers l'étranger a connu un record cet été, +4% au mois de juillet 2018 par rapport à 2017. Des vols marqués, aussi, par des retards et des annulations de vol, au grand désespoir des voyageurs. Quels sont les droits des voyageurs? Comment se faire rembourser?

Retards de vols, annulations... Les Français ont beaucoup voyagé à l'étranger cet été, avec une hausse estimée à 12% par rapport à la même période l'an dernier. Mais qui dit voyage en avion, dit parfois gros problèmes d'indemnisation en cas d'avaries.

Pour RMC, Marie Dupin fait le point sur ce qu'il faut savoir pour se faire indemniser sans (trop) se prendre la tête. 

Indemnisation ou remboursement?

Il faut ainsi savoir que des millions de passagers sont concernés, chaque année, par des annulations. Mais pour autant, tout le monde ne fait pas la démarche pour être indemnisé. Souvent découragé avant même de commencer des démarches souvent longues et pénibles. 

Et pourtant, les voyageurs ont bien droit à une indemnisation même pour un simple retard. A partir du moment où votre vol part d'un pays de l'Union européenne ou que vous voyagez avec une compagnie européenne, les règles sont les mêmes. Même si vous avez moins de 3 heures de retard, vous avez droit, pas à une indemnisation, mais à une prise en charge de vos frais de restauration, de rafraîchissement... 

Si votre vol a plus de 3 heures de retard, vous pouvez alors réclamer un dédommagement: 250 euros pour les trajets de moins de 1500 kilomètres. 400 euros pour les trajets de moins de 3500 kilomètres et 600 euros au delà. Si vous restez en Europe, la somme maximum ne peut dépasser les 400 euros.

En cas d'annulation ça va dépendre... du voyageur. Soit vous choisissez d'attendre un autre vol et la compagnie doit vous trouver un vol dans les mêmes conditions sans frais supplémentaires; soit vous vous faites rembourser à 100% dans un délai de 7 jours. Dans tous les cas vous avez aussi, en plus, droit à une indemnisation. 

Attention cependant: la compagnie peut refuser de vous indemniser en cas de circonstances extraordinaires comme une grève des contrôleurs aériens ou des intempéries.

Enfin, il existe des sociétés ou des associations qui font les démarches à votre place. Mais attention, toutes ne pratiquent pas les mêmes tarifs: ça va de 20 à 30% de frais perçus sur le montant de l'indemnisation. Certains organismes ponctionnent des frais même lorsque l'indemnité n'a pas été perçue...

Marie Dupin (avec XA)