RMC

Fillette sauvée à Bobigny: "Elle a été sortie de la voiture en feu par un jeune, pas par la police"

Une manifestation en soutien en Théo, un jeune Aulnaysien violemment interpellé la semaine dernière, a dégénéré samedi à Bobigny. Une fillette tétanisée dans une voiture visée par les casseurs a notamment été sauvée des flammes par un jeune. Plus tôt, c’est la police qui assurait l’avoir secourue.

Deux versions se sont opposées. Une manifestation en soutien à Théo, un Aulnaysien victime d’une interpellation musclée et d’un viol présumé la semaine dernière, s’est transformée en guérilla urbaine samedi à Bobigny. Des véhicules ont notamment été pris à partie par des casseurs. Dans l’un deux se trouvait une fillette. Tétanisée par la peur, elle n’a pas osé sortir de l’auto, restant alors bloquée par le feu avant d’être secourue par un jeune habitant de Bobigny.

"Nous étions à côté. La voiture, en effet, a été prise à partie. Les gens ont dû la quitter. C’est un petit jeune qui a sorti la fillette de la voiture et qui ensuite nous l’a remise. Cette jeune fille a été sauvée par un jeune de Bobigny", a témoigné Samir au micro de RMC.

Pourtant, dans un communiqué, la préfecture de police de Paris (PP) avait indiqué dans la soirée que "des effectifs de police avaient dû intervenir pour porter secours à une jeune enfant se trouvant dans un véhicule en feu". Au micro de RMC, Grégory Goupil, du syndicat Alliance, avait notamment assuré "que les gens avaient dû appeler immédiatement les policiers sur le côté qui étaient en sécurisation et qu’ils étaient allés récupérer cette petite fille".

Mais ce dimanche, la PP, interrogée par l’AFP, a assuré "n’avoir jamais déclaré que la police avait sorti l’enfant du véhicule", précisant que "les forces de l’ordre avaient aidé à chercher ses parents juste après qu’elle ait été sauvée".

"Je ne suis pas un héros"

Le Bondy blog a rapidement cherché à rétablir la vérité en publiant le témoignage d’Emmanuel Toula, 16 ans, qui a raconté avoir sauvé cette fillette tout seul. "Je ne suis pas un héros", a-t-il affirmé avant de raconter ce sauvetage.

"La manifestation commençait à partir en vrille. J'ai décidé de m'éloigner", raconte-til dans le Bondy blog. Il a vu des jeunes mettre le feu à une poubelle, "puis quelques secondes plus tard, une voiture, une petite citadine grise, est arrivée". Son capot commence à prendre feu, une mère de famille affolée en extrait son petit garçon "de deux ans maximum" et la petite fille, en manteau rose avec des tresses, reste "tétanisée" à l'intérieur du véhicule.

"J'avais peur, j'imaginais que la voiture pouvait exploser à tout moment", dit-il. Mais "je me disais que je ne pouvais pas laisser une petite comme ça. Surtout qu'autour, il y avait des passants et que personne ne faisait rien".

Dans un vacarme de grenades assourdissantes, tremblant et en larmes à cause du gaz lacrymogène, l'adolescent embarque l'enfant dans ses bras et l'éloigne, avant de la confier à un gendarme. Plusieurs témoins ont confirmé ce témoignage au Bondy blog, un jeune policier précisant qu'ensuite "la voiture a été retournée par des casseurs et a fini carbonisée".

J.Breon et Antoine Jeuffin