RMC

Grève SNCF: "Certains cheminots ont envie de penser à autre chose"

La SNCF a entamé ce lundi soir son 15e épisode de grève alors que le projet de loi sur la réforme ferroviaire a été approuvé ce lundi par les députés et les sénateurs.

Une dernière mobilisation comme un chant du cygne? Le 15e épisode de grève à la SNCF a débuté ce lundi soir et s'achèvera jeudi.

La réforme du ferroviaire a pourtant été approuvée lundi par les députés et sénateurs en commission mixte paritaire sur une version commune du projet de loi, approuvée par 12 voix sur 14. Ne reste qu'à l'adopter solennellement, mercredi à l'Assemblée et jeudi au Sénat. Une formalité.

Les cheminots comptent mettre un dernier coup de semonce, ce mardi, avec "la journée de la colère cheminote". Mais près plus de deux mois de conflit, la lassitude a gagné les rangs des grévistes. Un syndicaliste l'admet: "Avec la Coupe du Monde et les vacances qui arrivent, les cheminots lambda ont envie de penser à autre chose, et ils entendent que la loi est quasiment adoptée..."

Table-ronde déterminante vendredi

Il reste pourtant une table-ronde déterminante pour les conditions de travail futures des cheminots, vendredi, avec le gouvernement et le patronat du secteur ferroviaire. "Mais peut-être que les enjeux de ce rendez-vous ne sont pas compris", s'interroge un autre responsable syndical.

La fin du conflit approche, les deux syndicats dit réformistes –CFDT et Unsa- réfléchissent déjà à la façon d'en sortir la tête haute, si possible en même temps, en valorisant le mieux possible les maigres concessions qu'ils ont obtenues. Cette stratégie sera forcément au cœur des discussions mercredi lors d'une nouvelle intersyndicale, peut-être la dernière.

Victor Joanin (avec P.B.)