RMC

Le superéthanol cartonne: pourquoi rouler avec ce biocarburant?

L'agrocarburant routier Superéthanol-E85 a connu l'an dernier en France une croissance record de ses volumes écoulés (+85%) et vu son réseau de distribution croître d'un tiers, selon des chiffres de la filière publiés mardi.

Une croissance record pour le Superéthanol en 2019. Ce biocarburant qui contient jusqu'à 85% de bioéthanol a connu une croissance de 85% en volume sur 12 mois, selon la Collective du bioéthanol.

Près un timide démarrage il y a près d’une dizaine d’années, le Superéthanol E85 ne cesse de se développer. Il est désormais disponible dans près d'une station sur cinq en France (1.740 stations service, 634 de plus en un an). A 0,69 euro le litre à la pompe en moyenne, moins taxé, c'est le "carburant du pouvoir d'achat".

Et sa progression augmente nettement depuis un arrêté de décembre 2017 qui encadre l'homologation des boîtiers de conversion, compatibles avec 8 véhicule essence sur 10.

40 euros le plein

A Arpajon dans l'Essonne, Morgan roule depuis deux ans au bioéthanol. C'est donc un carburant composé à partir de céréales, de déchets de canne à sucre, de moût de raisin et de betteraves.

"Ca ressemble plus à une odeur d'alcool à la betterave qu'à de l'essence." Mais ce n’est pas l’odeur de betterave qui a séduit Morgan, c’est le prix du carburant. Il est moitié moins cher que l’essence ou le gasoil.

"Sur un plein de 50 litres on paye 40 euros alors qu'avec un diesel ou essence ou est plutôt sur 70-80 euros. Comme je fais beaucoup de kilomètres par jour, c'est très avantageux."

Tous les véhicules essences sont compatibles au bioéthanol. Pour 900 euros environ on peut installer un boitier électronique dans le moteur qui va simplement augmenter la quantité de carburant injectée.

"Il y a besoin de plus de carburant avec l'éthanol qu'avec l'essence", confirme Christophe qui est garagiste. Les demandes d’installation de boitier ont explosé chez lui en 2019. "Il y a deux trois ans on vendait deux-trois boîtiers par mois. Et en 2019 3-4 par semaine!"

"Les automobilistes comptent dessus pour arriver à rouler de façon plus écologique tout en faisant des économies"

Le bioéthanol, un carburant d’avenir pour Sylvain Demoures, secrétaire général du syndicat national des producteurs d’alcool agricole.

"Ca a été une grande année", salue-t-il. "Ca témoigne qu'il s'intègre dans le paysage de l'énergie en France, et que les automobilistes comptent dessus pour arriver à rouler de façon plus écologique tout en faisant des économies."

Chaque jour, deux nouvelles stations-services ouvrent une pompe au bioéthanol. En France plus d’une station sur six est équipée.

Romain Poisot (avec J.A.)