RMC

Paris-Nantes en char à voile: "Il n’y a pas beaucoup de vent", raconte l'écologiste Capitaine Rémi

Depuis mercredi, un militant de la cause écologiste tente de rallier Nantes depuis Paris en char à voile. Un défi qu'il s'est lancé après les propos de l'entraîneur du PSG Christophe Galtier, qui avait déclenché la polémique au début du mois.

La réaction de Christophe Galtier le 3 septembre dernier a fait des émules. Interrogé sur la nécessité de faire un trajet Nantes-Paris en avion plutôt qu’en train, l’entraîneur du PSG avait ironisé sur la possibilité de le faire en char à voile. Une sortie qui a entraîné une polémique et un défi un peu fou: relier vraiment les deux villes en char à voile.

C’est le projet de Capitaine Rémi, un "écrivain aventurier", attendu dimanche à Nantes pour jouer son spectacle et qui est parti de Paris mardi. "Je vais arriver à Orléans. Sur 550 kilomètres à faire, j’en ai fait 160, je suis dans les temps", confie Capitaine Rémi ce jeudi dans les "Grandes Gueules", sur RMC et RMC Story.

Pour l’instant, il a utilisé des départementales pour atteindre la préfecture du Loiret. Problème, le vent manque. "Honnêtement, il y a très peu de vent, c’est une galère pas possible et je pédale beaucoup", raconte-t-il, alors que son char à voile est équipé de pédales pour pallier à ce type de soucis.

"Les gens klaxonnent et m’encouragent"

Capitaine Rémi assure bénéficier du soutien des personnes qu’il croise sur son passage.

"Les gens klaxonnent et m’encouragent. La cause écolo, je vois que ça leur parle. Ils en ont un peu marre que tout le monde prenne l’avion à tout-va. C’est une action pour démontrer que l’on peut faire autrement. Évidemment, le char à voile, je ne pense pas que cela soit fait pour tout le monde mais on peut prendre le train".

Capitaine Rémi raconte avoir pédalé jusqu’à minuit mercredi avant d’être hébergé chez l’habitant. "J'essaie de dormir chez l'habitant parce que je n'ai rien pu emporter, je n'ai même pas de sac", explique-t-il amusé.

Arrivé à Orléans, le militant écologiste doit suivre la piste cyclable qui longe la Loire et relie donc Orléans à Nantes en passant par Blois, Tours et Angers. Un périple d'encore 400 kilomètres. Arrivée prévue à Nantes dimanche devant le théâtre du Sphinx. La suite de son voyage est à suivre ici.

G.D.