RMC

Producteur frappé par des policiers: "Ce n'est pas la police que je défends", déplore Yves Lefebvre du syndicat SGP-Police FO

-

- - -

Yves Lefebvre le secrétaire général du syndicat SGP-Police FO a appelé à des sanctions contre les trois fonctionnaires filmés en train de frapper violemment un producteur de musique à Paris.

Quatre policiers ont été suspendus de leur fonction jeudi sur demande du ministre de l'Intérieur, après avoir roué de coups un producteur de musique samedi dernier à Paris, une scène captée par une caméra de vidéosurveillance et relayée par Loopsider. La victime qui accuse également les policiers de propos raciste à son encontre, bénéficie d'une incapacité totale de travail de six jours.

"Ce qui s’est passé pour a priori un défaut de port du masque ne doit pas se conclure sur un tel déchainement de violence. Ce n’est pas acceptable, les suspensions avaient lieu d’être, je dirais même qu’on les approuve. Aujourd’hui il faut une enquête rapide de l’IGPN, autant administrative que pénale. Si les faits sont ceux que nous avons eu en connaissance il faut bien évidemment une sanction.", a déploré sur RMC Yves Lefebvre secrétaire général du syndicat SGP-Police FO.

"Ce n’est pas la police que moi je défends majoritairement"

"Ce qui s’est passé dans le 17e arrondissement, ce n’est pas la police que moi je défends majoritairement", a-t-il ajouté.

L'affaire a suscité une tempête de réactions. Le président de la République s'est dit vendredi "très choqué", a indiqué l'Elysée. Le président de la République a reçu jeudi son ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin et lui a demandé de prononcer des sanctions très claires contre les policiers, a également appris l'AFP de sources gouvernementales.

Rémy Ink avec Guillaume Dussourt