RMC

Réforme de la SNCF: avant de se lancer dans la grève générale, les syndicats souhaitent discuter

S'ils jugent la méthode du gouvernement inacceptable, les quatre syndicats de la SNCF ont reporté au 15 mars leur éventuelle décision de faire grève pour contester la réforme de la SNCF.

Pas de grève pour l'instant. finalement mis d'accord: pas de grève pour le moment. La CFDT n'a pas oser partir seule, la CGT a adouci sa position. Les syndicats ont ainsi reporté au 15 mars leur éventuelle décision de faire grève pour contester la réforme de la SNCF. 

Pour eux, les annonces du gouvernement sont inacceptables et si le projet reste le même à l'issue des premières discussions, alors ils déposeront un préavis de grève. Jusqu'ici, le front syndical s'est construit sur le simple rejet des propositions du gouvernement.

"La semaine dernière, on était prêts à se taper dessus"

Mais il n'est plus question de foncer tête baissée dans une grève illimitée, les syndicats veulent se donner du temps: quinze jours pour mobiliser dans les gares et préparer une longue grève s'il le faut. Quinze jours pour obtenir, peut-être, des concessions du gouvernement sur le statut des cheminots et sur les ordonnances.

Les quatre fédérations de cheminots au diapason, c'est presque un miracle : "La semaine dernière, on était prêts à se taper dessus" confie un responsable syndical à l'issue de la réunion. En temporisant, l'intersyndicale veut renverser le rapport et de force: s'il y a grève, préviennent-ils, alors ce sera de la faute du gouvernement. 

Pierre Rigo et X.A