RMC

Réforme de la SNCF: quels sont les avantages du "statut de cheminot"?

RMC a décrypté le vrai du faux autour de ce fameux statut au coeur de la polémique avec Guillaume Duval, rédacteur en chef du magazine Alternatives économiques.

Ligne rouge pour les syndicats, en plein viseur pour le gouvernement. Le statut du cheminot reste le point majeur de la réforme de la SNCF, lancé lundi par le gouvernement. Selon Edouard Philippe, ce statut va fragiliser la SNCF lorsque le marché ferroviaire sera ouvert à la concurrence à partir de 2020. Pour les syndicats, il est la garantie de bonnes conditions sociales.

Mais que contient vraiment le statut des cheminots qui, selon le rapport Spinetta, génère un écart potentiel de compétitivité d’au moins 30%?

Ce statut prévoit avant tout la garantie de l'emploi. Impossible pour un cheminot, sauf en cas de "faute grave" de se faire licencier. Selon le rapport Spinetta, cet avantage générerait du sur-effectif et des frais de formations importants.

Dans le viseur du rapport, il y a également la rémunération. En fixant le déroulement de la carrière, ce statut provoque mécaniquement des hausses de salaires plus élevées. Elles seraient de 2,4% par an à la SNCF contre 1,5% ailleurs.

Les cheminots bénéficient également d'un jour de congé supplémentaires par an. Quant au départ à la retraite, il est fixé à 52 ans pour les conducteurs et à 57 ans pour les employés sédentaires contre 62 ans pour la moyenne nationale. S'ajoutent enfin des billets gratuits pour les salariés ainsi que pour leurs proches.

Jean-Baptiste Bourgeon et X.A