RMC

SNCF: "Les billets open de TER ne pourront plus être utilisés les jours de grands départs", annonce Pepy

Guillaume Pepy, PDG de la SNCF et invité de RMC, est revenu sur la pagaille survenue dans les gares parisiennes le week-end de Noël. La faute, selon lui, à l'afflux exceptionnel de passagers munis de billets open de TER.

Trains surchargés, quais bondés, le week-end de Noël n'a pas été de tout repos dans les gares parisiennes et notamment à la gare de Bercy. De nombreux usagers en colère avaient pointé la surréservation pratiquée, selon eux, par la SNCF.

Faux, a affirmé Guillaume Pepy sur RMC. Le PDG de la compagnie ferroviaire estime que la pagaille était due à l'afflux de voyageurs munis de billets open:

"Il se trouve que tous les TGV Paris-Lyon étaient pleins et que pas mal de voyageurs ont décidé de prendre un billet de TER open pour faire un Paris-Dijon-Lyon. L'idée était bonne. Sauf qu'un billet open, c'est un billet qu'on peut utiliser à n'importe quel moment. Ils se sont tous retrouvés à la gare de Bercy, il y a eu quelques milliers de voyageurs exceptionnels, on a eu du mal, on a été débordés. J'en prends la responsabilité, mais il n'y a pas mort d'homme, les personnes ont été acheminées et ont pu arriver à destination. C'est vrai, à la gare de Bercy, il y a eu deux ou trois heures difficiles à vivre", a-t-il aussi admis.

En conséquence, la politique des billets open sera désormais un peu différente: "Les billets open de TER ne pourront pas être utilisés les jours de grands départs, comme ça tout le monde sera au clair", a-t-il annoncé sur RMC.

P.B.