RMC

Stationnement payant pour les deux-roues à Paris: "On n'a plus envie d'y aller, tant pis, qu'ils restent entre eux"

Cédric, auditeur RMC du Val-de-Marne, est en colère contre la mesure de la mairie de Paris qui compte faire payer le stationnement des deux roues dans la capitale.

3 euros l'heure pour les deux-roues, 6 pour les voitures. Paris hermétise son centre et va faire payer les utilisateurs de deux-roues thermiques et les voitures (encore plus) à partir de 2022. Ce sera ensuite 2 euros et 4 euros l'heure dans les arrondissements de XII à XX. Pour les résidents une carte annuelle de 22.50 euros puis 0.75 centimes la journée. Des annonces de la mairie de Paris qui font bondir les utilisateurs de deux-roues surtout. 

Cédric, auditeur RMC du Val-de-Marne, a composé le 3216 ce mercredi matin pour intervenir en direct et a voulu interpeler David Belliard, adjoint aux Transports à la mairie de Paris, qui venait à l'antenne justifier ces choix présentés la veille.

"On n'a déjà plus envie d'aller dans Paris et ça va être de plus en plus comme ça"

Commercial, il se rend souvent dans la capitale à des fins professionnelles mais aussi pour les loisirs et estime que "c'est un enfer" de se rendre à Paris. Il explique avoir 45 ans et conduit des deux-roues depuis ses 16 ans et assure ainsi pouvoir témoigner de l'évolution de la situation sur les routes. 

"Pourquoi en est-on arrivé à autant de deux-roues dans Paris? Pas par passion. Les transports en commun ne sont pas sûrs, ne sont pas propres, pas fiables. Donc les gens se tournent vers les deux-roues ou la voiture.
Une famille ne peut pas prendre les transports en commun pour aller dans Paris, avec une poussette c'est pas possible. Du coup je n'y vais plus ! On n'en a plus envie d'aller dans Paris et ça va être de plus en plus comme ça. Mais très bien, qu'ils restent entre eux.
On se fait vandaliser les deux roues dans Paris, les gens stationnent les uns sur les autres, on se fait arracher les ailes... J'en ai gros sur le coeur car l'objectif est intéressant mais les moyens ne sont pas bons."

>>> A LIRE AUSSI - "Ils polluent et font beaucoup de bruit": David Belliard justifie le stationnement payant pour les deux-roues à Paris

J.A.