RMC

Toulouse: la combine de certains policiers municipaux pour éviter de payer le stationnement

Des policiers municipaux avaient mis en place durant plusieurs mois une combine pour éviter de payer les horodateurs dans un quartier du centre-ville.

Dans le quartier des Carmes, à deux pas des locaux de la police municipale, pour éviter d'être verbalisés, les policiers signalaient leur véhicule aux collègues en service en retournant un vieux ticket de stationnement sur le tableau de bord.

Une combine qui scandalise les automobilistes qui, eux, paient leur place: "C’est dégueulasse, c’est injuste, si moi je dépasse le temps qui m’est imparti, j’aurai un PV et eux non! Les services publics, la police municipale, ou même la police nationale, doivent avoir un comportement exemplaire et là ils profitent du système, c’est tout simplement scandaleux".

"On ne cautionne pas du tout"

C’est parce qu’ils n’avaient pas de parking réservé dans le bâtiment que certains ont opté pour ce stratagème, explique Didier Cabanié du syndicat Unité SGP Police:

"Nous sommes presque 400 personnes sur ce site-là, il fallait trouver une solution pour le stationnement, et certaines personnes, une minorité de personne, une très petite minorité de personnes ont trouvé cette petite combine, mais par contre on le cautionne pas du tout".

A la mairie, on affirme que personne n’avait connaissance de cette pratique, une pratique inacceptable qui doit cesser immédiatement. Autrement dit, désormais, tout le monde devra payer sa place de stationnement.

Jean-Wilfried Forquès