RMC

Tuning: que peut-on faire sur sa voiture?

Si vous souhaitez apporter des modifications à votre véhicule, pensez à vous renseigner sur ce que le code de la route vous autorise à faire.

Le tuning, la pratique qui consiste à modifier un véhicule de série, séduirait près de 200.000 personnes en France. Mais qu'est ce que la loi française autorise et interdit comme modifications alors que le code de la route prévoit que les véhicules doivent être construits, utilisés, entretenus et réparés pour garantir la sécurité de tous les usagers de la route ?

Il faut tout d'abord savoir que chaque modification ultérieure doit faire l'objet d'une vérification de la conformité avec le code de la route par les services de la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL).

Pas de législation sur les modifications de couleurs

"On peut changer la couleur, en revanche toutes les modifications qui touchent aux freins, au châssis, à la mécanique ou à la carrosserie sont en principe interdites", précise Jean-Luc Moreau, l'expert automobile de RMC.

Revente illégale

Il tient à rappeler que la modification d'un pot d'échappement peut entraîner une amende de 68 euros "à chaque fois que l'on roule avec le véhicule, ainsi qu'une immobilisation de celui-ci". Même histoire pour les assurances ou toute modification sans déclaration à l'assureur peut entraîner une réduction significative de l'indemnité en cas de sinistre.

Plus fort encore, la revente d'un véhicule 'tuné' est purement et simplement interdite: "Il est illégal de vendre un véhicule 'tuné', et la vente peut être punie d’une amende allant jusqu’à 1500 euros. Le vendeur est tenu d’aviser l’acheteur des modifications effectuées et dans le cas contraire, l’acheteur peut demander une annulation de la vente", fait valoir Jean-Luc Moreau.

Guillaume Dussourt