RMC

Un F-16 belge s'écrase dans le Morbihan

Les États-Unis ont fait une offre pour le F-35 de Lockheed Martin et le Royaume-Uni ont proposé le Typhoon du consortium européen Eurofighter

Les États-Unis ont fait une offre pour le F-35 de Lockheed Martin et le Royaume-Uni ont proposé le Typhoon du consortium européen Eurofighter - Luc Claessen - Belga/AFP

L'avion et ses deux occupants se dirigeaient vers la base de Lann-Bihoué.

Un avion militaire belge de type F-16 s'est écrasé jeudi matin dans le Morbihan, sans faire de victimes, a annoncé la préfecture dans un communiqué. La cause de l'accident n'était pas connue dans l'immédiat.

"Cet avion avait décollé de Florennes (Belgique) et se rendait à la base aéronautique navale de Lann-Bihoué", a précisé la préfecture. "Le pilote et son co-pilote ont pu s'éjecter avant le crash. Ils ont été tous les deux localisés et sont en vie", a-t-elle ajouté.

Les secours, dépêchés sur la zone, ont pu rapidement prendre en charge un premier pilote. Ils se sont ensuite affairés à décrocher le second pilote qui est resté accroché avec son parachute pendant plus de deux heures aux câbles d'une ligne EDF. Il a finalement pu être récupéré vers 13h. 

Les deux militaires effectuaient un vol d'entraînement quand leur avion s'est écrasé sur la RD 16 entre Landaul et Pluvigner, dans le Morbihan, au lieu-dit Guernic. Leur avion avait décollé de Florennes (Belgique) et se rendait à la base aéronautique navale de Lann-Bihoué (Morbihan), a précisé la préfecture.

"Un périmètre de sécurité de 500 m" a été mis en place autour du site du crash aérien. La gendarmerie a été envoyée sur place pour sécuriser la zone, une quarantaine de pompiers et 20 engins de secours du SDIS du Morbihan ont été mobilisés.

"Par ailleurs, huit maisons ont été évacuées (15 personnes au total) par sécurité", a ajouté la préfecture en début d'après-midi dans un nouveau communiqué.

La rédaction de RMC (avec AFP)