RMC

Une nouvelle prime allant jusqu'à 1.500 euros pour convertir un véhicule polluant en vélo électrique

Depuis le 1er août, il est possible de bénéficier d’une prime allant jusqu’à 1.500 euros pour l’achat d’un vélo à assistance électrique. D’où vient cette mesure ?

Ce gros chèque qu’on vous propose pour vous mettre au vélo électrique, c’est une des incitations prévues par la loi climat, loi adoptée le 20 juillet, qui reprend une partie des 146 propositions de la convention citoyenne sur le climat. C’est une prime qui pourra représenter jusqu’à 40% du coût d’acquisition d’un vélo électrique, avec un plafond quand même fixé à 1.500 euros.

Si on choisit les vélos les moins chers sur le marché, autour de 600 euros, ca fait 240 euros de moins. Pour un prix moyen de 3.000 euros ca fait 1.200. Si vous choisissez le haut de gamme, autour de 6.000 à 7.000 euros, le plafond est donc de 1.500.

Ce bonus est aussi utilisable pour l'achat d'un vélo cargo "acquis par des particuliers, des collectivités locales, des associations ou des professionnels". Pour ces modèles-ci, l'aide est toujours limitée à 40% mais ne peut dépasser 1.000 euros.

Quelles conditions ?

Et oui parce que ce chèque, en fait c’est une bonne vieille prime à la casse. Pour en profiter il faudra mettre au rebut un véhicule polluant, voiture ou utilitaire à moteur thermique. Les modèles diesel immatriculés avant 2011 et ceux à essence d'avant 2006 ouvrent les portes de l'éligibilité à l'aide. Autres conditions, être majeur et être domicilié en France. Le décret de mise en vigueur de la conversion ne précise cependant pas si cette dernière est cumulable avec les aides régionales et communales.

Un peu gadget ?

C’est vrai que ca ne concerne pas tous les Français. Pour les Français éloignés des centres villes, la voiture reste le mode de déplacement privilégié, 80% d’entre eux vont travailler en voiture. Faire les courses, emmener les enfants à l’école, même le vélo cargo électrique ce sera compliqué.

Mais pour une population un peu plus urbaine, il y a des vrais de changements de comportement que ce genre de mesures peut accompagner. Les déplacements à vélo ont doublé à Paris, atteignant un nombré égal à celui de la voiture!

Aux Etats unis, les vélos électriques représenteraient 38% des déplacements à vélo, presque 4 fois plus qu’un an plus tôt et ce sont des déplacements deux fois plus longs, 8 km environ.

Emmanuel Lechypre (avec J.A.)