RMC

Vignette obligatoire pour rouler dans Paris: "C'est une mascarade"

Afin de contrôler la pollution de l'air, à partir du 1er janvier 2017, toutes les voitures circulant dans Paris devront être affublées d'une vignette, appelée "Crit'Air". Pour bien informer les automobilistes, la ville de Paris lance ce mardi une campagne d'affichage. Mais avant son application, celle-ci divise.

Si pour l’instant l’heure est à la pédagogie avec cette campagne d’affichage, à partir du 1er janvier place à la répression. Car, à cette date-là, pour circuler dans Paris, du lundi au vendredi entre 8h et 20h, toutes les voitures devront être affublées d'une vignette allant de 1 à 5, 5 indiquant un véhicule très polluant. En cas de pic de pollution, les autorités pourraient ainsi obliger les véhicules les plus polluants à rester au garage.

Si votre voiture n’a pas sa vignette, c’est qu’elle date d’avant 1996. Conséquence: 45 euros d’amende. Tous les automobilistes parisiens sont concernés mais également chaque Français qui souhaiterait rouler dans Paris. Mais à un mois de cette obligation, force est de constater que les automobilistes l'ignoraient. Annoncée gratuite par le ministère, la vignette coûte finalement 4,18 euros.

"Plusieurs milliers de morts prématurés liés à la pollution"

Alors, payer pour avoir le droit de rouler, c'est inconcevable pour Pierre Chasseray, de l’association 40 millions d’automobilistes: "Cette vignette écolo est une mascarade. C'est une taxe supplémentaire pour les automobilistes que nous demande le ministère de l'Ecologie et des Transports. Elle vise à sanctionner ceux qui n'ont pas les moyens d'acheter un véhicule plus récent et qui vont se voir restreindre voire interdire l'accès à la capitale".

Mais pour Yves Contassot, conseiller de Paris, cette vignette permettra de mieux lutter contre la pollution atmosphérique: "Dès qu'il y a une baisse de la circulation automobile, il y a une baisse extrêmement rapide de la pollution atmosphérique, essentiellement générée à Paris par les véhicules. Donc, le bénéfice est immédiat pour les enfants, les personnes âgées… Je rappelle qu'il y a quand même plusieurs milliers de morts prématurés liés à la pollution".

M.R avec Lucile Huguet