RMC

ZAD de Notre-Dame-des-Landes: "Ségolène Royal apporte une caution aux ultra-violents"

Bruno Retailleau, président LR de la région Pays-de-la-Loire, a dénoncé ce mardi dans Bourdin Direct les propos de Ségolène Royal, appelant à abandonner le projet d'aéroport à Notre-Dames-des-Landes.

La ZAD, zone à défendre, de Notre-Dame-Des-Landes, où doit se construire le futur aéroport de Nantes, sera bien évacuée, a déclaré ce mardi sur RMC Bruno Retailleau, président LR de la région Pays-de-la-Loire. Le Premier ministre lui a assuré qu'elle le serait "après (la Jungle) de Calais", c'est à dire "avant la fin de l'année". "Manuel Valls est droit dans ses bottes lui, contrairement à Ségolène Royal, qui, en militant contre l'évacuation de la ZAD est en train d'apporter une caution ministérielle à des gens qui sont des ultra-violents. C'est absolument inadmissible. Elle ne connait pas son dossier (...). Il nous faut cet aéroport".

"Segocratie participative"

"Royal était la première à parler de référendum, le 9 mars 2015. Le résultat a été clair et net pour la construction de l'aéroport. Ségolène Royal est en train de nous inventer la Ségocratie participative : vous dites aux gens venez voter, mais au final, c'est elle qui décide ce qui est bien ou ce qui est mal. Nous avons la voix du peuple, nous avons les décisions des tribunaux, et malgré tout, Mme Royal s'oppose à la ligne ferme du Premier ministre".

P. Gril avec JJ. Bourdin