RMC

Travail, cours de français, logement: un rapport pour mieux intégrer les migrants

Doubler le nombre d'heures de français, permettre aux demandeurs d'asile de travailler... Que propose le rapport que dévoile lundi le député Aurélien Taché?

Comment (mieux) intégrer les migrants en France? Aurélien Taché, député LaREM du Val-d'Oise, rend un rapport ce lundi. Il avait été mandaté par Emmanuel Macron pour rédiger ce rapport supposé contrebalancer le projet de loi "Asile Immigration", qui doit être présenté cette semaine en Conseil des Ministres et qui fait débat depuis plusieurs mois au sein de la majorité.

Le député parie ainsi sur des mesures fortes pour améliorer l'intégration des migrants, pour rééquilibrer un texte jugé trop ferme, pour certains membres de la majorité. 

Les députés veulent ainsi mettre l'accent sur les politiques d'intégration, puiser largement dans le rapport Taché pour contrebalancer un texte qui fait selon eux, la part belle aux mesures d'éloignement. 

Proposition phare que mentionne le rapport: augmenter le volume d'heures d'apprentissage du français. De 50 heures aujourd'hui, les députés voudraient le faire passer à 400 heures. Coût de la mesure: 150 millions d'euros.

Autre proposition: l'ouverture aux demandeurs d'asile de formations professionnelles dans les filières en tension. Ou l'octroi de permis de travail temporaires en attendant que les dossiers soient traités. Aujourd'hui, un demandeur d'asile doit patienter 9 mois avant de solliciter une autorisation de travail.

Quelques députés LREM comptent bien faire pression sur le gouvernement pour que ces mesures soient ajoutées au projet de loi. Gérard Collomb serait prêt à en accepter quelques-unes. Les "propositions ambitieuses" du rapport "pourront alimenter le projet de loi", avait promis en janvier Emmanuel Macron. 

Elisa Bartholomey & X.A