RMC

Un voleur "gilet jaune" identifié à cause… de son gilet jaune

Un voleur a reconnu avoir participé au pillage d'un bijoutier en marge d’une manifestation des "gilets jaunes" à Paris.

Son gilet jaune l'a trahi. Grâce à lui, des enquêteurs sont remontés sur la trace d'un cinquantenaire qui avait dérobé deux bagues en marge d'une manifestation "gilets jaunes" sur les Champs-Elysées en mars dernier.

Deux bagues dérobées

Pascal R, père de famille de 55 ans, était dans le viseur des enquêteurs depuis le 16 mars dernier et l'acte 18 des manifestations des "gilets jaunes". Des commerces sont victimes de scènes de pillages et notamment la boutique "Bulghari" sur les Champs-Elysées où l'individu est filmé par les caméras de vidéo-surveillance de Paris en train de dérober deux bagues.

Son visage affiché sur son gilet jaune

Mais son "gilet jaune" a grandement facilité la tâche aux enquêteurs. Un petit écusson à l'effigie de Gaillon, une petite ville de Normandie, y figurait. Visage et ville d'origine en possession, la brigade de répression du banditisme a fait une recherche sur Facebook et a retrouvé assez facilement l'individu en faute. D'autant plus que son profil mettait en avant de nombreux posts hostiles à Emmanuel Macron et prouvait sa participation aux manifestations à Paris.

Placé en garde à vue, Pascal R, le voleur présumé, qui était jusqu’à présent inconnu des fichiers policiers et judiciaires, a avoué et a rendu les deux bagues dérobées. Il a admis aux policiers les avoir offertes à ses deux belles-filles dans la foulée du pillage. Durant l'acte 18 des "gilets jaunes, 700.000 euros de marchandises avaient été pillées. 

Lucas Scaltritti avec Julien Vattaire