RMC

Vers la fin du mystère du sous-marin "Le Minerve" disparu au large de Toulon?

Vers la fin du mystère du sous-marin "Le Minerve" disparu au large de Toulon?

Vers la fin du mystère du sous-marin "Le Minerve" disparu au large de Toulon? - RMC

Des recherches ont repris au large de Toulon: celles du sous marin La Minerve, disparu il y a un 51 ans avec 52 marins à son bord.

"Un immense soulagement": des recherches pour retrouver l'épave du sous-marin La Minerve, disparu il y a un 51 ans, ont repris jeudi au large de Toulon. C'est la ministre des armées Florence Parly qui avait annoncé en février dernier la reprise des investigations, motivée par les familles des victimes.

Le 27 janvier 1968, l'engin et ses 52 marins à bord étaient partis quelques jours pour un entraînement, avant de disparaître mystérieusement. Les membres d'équipages avaient envoyé un message à l'avion qui les escortait pour dire qu'ils arrivaient dans une heure à peu près. C'est le dernier signe de vie de La Minerve. Il n'aurait fallu que trois minutes au sous-marin pour couler. 

Depuis cette date, les proches des marins n'ont jamais eu d'explication. Les recherches ont duré des mois mais ont été interrompues, faute de résultat, et le dossier a été classé secret défense.

"Pourquoi est-ce que, dans d'autres cas, on cherche les épaves jusqu'au bout?"

A la déclassification du dossier l'année dernière, les familles des victimes se sont aperçues que les recherches avaient été très courtes. La reprise des recherches ravive les souvenirs d'Hervé, fils du commandant André Fauve, lieutenant du vaisseau. Il n'avait alors que 5 ans lors du drame. 

Cette fois, il espère découvrir où repose son père: "Reprendre un telle recherche, 51 ans après les faits, ça paraissait infaisable. On n'osait plus espérer, qu'un jour, on reparle de la Minerve. Au fil des années, on s'est aperçus, avec des disparitions d'autres sous-marins, qu'on allait jusqu'au bout pour retrouver l'épave. Pourquoi est-ce que dans d'autres cas, on cherche les épaves jusqu'au bout? Ce n'est pas normal" explique-t-il. 

Si ces nouvelles recherches aboutissent, le fils du commandant Fauve pourra enfin tourner la page.

"A 5 ans, ça vous fauche complètement. Ce qui est déjà difficile, c'est que quelqu'un a disparu. Et puis plus rien. L'épave, c'est un cimetière sous-marin. Aujourd'hui, on nous dit que la Minerve est un cimetière pour les nôtres dans la Méditerranée. Mais où? Où est ce cercueil? Où est ce monument?" confie Hervé, âgé de 57 ans.

Aujourd'hui, les chercheurs disposent de bien plus de moyens technologiques qu'en 1968. Un espoir de plus pour les familles. 

Laura Taouchanov avec Xavier Allain