RMC

Sondage CSA pour RMC : les Français pour un gouvernement d’union

Christophe Jakubyszyn.

Christophe Jakubyszyn. - -

Nouveau sondage RMC ce matin, le sondage CSA pour RMC, BFMTV et 20 minutes. Les choses sérieuses commencent… A quatre mois du premier tour, on commence petit à petit à y voir plus clair.

Surtout les Français nous donnent une bonne leçon de maturité et de bon sens dans cette dernière vague de la Course 2012.
Pourquoi dis-je cela ? Parce que cette enquête donne l’impression que les Français ont bien les pieds sur terre, ont compris les enjeux de la crise économique et ne se laissent pas duper par la classe politique.

« Tous responsables de la crise de la dette »

Les Français sont-ils convaincus par le dernier sommet européen censé apporter des solutions à la crise de la dette et de l’euro ? NON répondent-ils à 62%.
Ils ne sont que 25% à croire les promesses de dirigeants européens.
Les Français ont aussi des idées très claires sur les responsabilités dans la crise de la dette.
Alors que droite et gauche se renvoient la balle de l’endettement depuis plusieurs mois… Et bien les Français les renvoient dos à dos : à 65% tous les gouvernements sont responsables
Ils ne sont que 6% à accuser la gauche, 16% la droite.
C’est un chiffre très important. D’autant que même chez les électeurs de droite ou de gauche on n’accuse pas l’autre camp d’être responsable de la dette. Les politiques seraient bien inspirés de s’en inspirer.

Une majorité favorable à un gouvernement d’union nationale

Conséquence assez logique. Plus que jamais, les Français en ont assez des invectives d’un camp envers l’autre et donc… ils sont tentés par un gouvernement d’union à 55%.
Et il ne reste plus qu’un tiers des Français (37%) pour vouloir en 2012 un gouvernement marqué à droite ou à gauche.
C’est évidemment un chiffre très important. Cela veut dire certainement qu’aucun des candidats ne pourra gouverner seul. Il faudra que le vainqueur de mai se méfie des élections législatives de juin car à n’en pas douter, et on peut prendre date aujourd’hui, les français enverront à l’assemblée ces signaux d’union nationale.

François Bayrou en nette progression

Une conséquence déjà de ce désir d’union nationale : le score de Français Bayrou qui décolle depuis sa déclaration de candidature 11% contre 7% le dernier mois.
En revanche Villepin ne progresse que très peu à 2%. Peut-être que l’annonce de sa candidature, pourtant antérieure à notre sondage, n’a pas encore eu le temps de s’installer dans les esprits.
Ensuite léger tassement pour les deux favoris, 32% pour Hollande (-2), 26% pour Sarkozy (-1).
Et stabilité aussi pour le troisième homme, qui est une femme, Marine Le Pen à 16%.
Et puis, autre nouveauté de ce sondage, les candidats commencent à se différencier.
Par exemple François Hollande est jugé le mieux placé pour comprendre les problèmes des Français, lutter contre chômage, défendre le pouvoir d’achat, améliorer le système éducatif.
Nicolas Sarkozy est jugé le meilleur pour lutter contre l’insécurité, et réduire la dette publique.
Marine Le Pen quant à elle est désormais la plus crédible quant à la lutte contre l’immigration.

Des Français passionnés par la campagne présidentielle

Pour le second tour, on est toujours à 42/58. Mais attention tout cela est encore fragile. Les Français n’ont pas arrêté leur choix. Pour le premier tour, ils ne sont sûrs de leur vote que pour 47% d’entre eux, pour le second à 67% (ça veut dire qu’au second tour un français sur trois ne sait pas encore s’il votera à droite ou à gauche).
Tout cela nous promet une campagne pleine de surprise, d’autant que les Français sont d’ores et déjà passionnés par la campagne.
Vous êtes 68% à être plutôt ou très intéressés par la campagne présidentielle.
En 2012 faisons confiance aux Français !

Écoutez la chronique de Christophe Jakubyszyn "Les coulisses de la politique" de ce jeudi à 7h20.

Christophe Jakubyszyn